top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurGilbert

On devait juste parler – encore - de Cannes…




C’était prévu, après la chronique de la semaine passée donnant la liste des films projetés pour cette 77ème édition, il ne manquait que l’affiche qui illustre le Festival cette année. C’est donc désormais chose faite, et je n’ai pas résisté à l’idée de la partager, d’autant qu’elle est particulièrement belle, dans des tons de bleu qu’on ne voit pas souvent. Il est vrai qu’elle reprend juste une image du film ‘Rhapsodie en août, d’Akira Kurosawa, mort en 1998.


Et puis voilà, coup sur coup, deux décès cette semaine, il était normal que j’en parle aussi dans cette tribune – je vais bientôt avoir un prix pour la rubrique nécrologie de Bobines et Papyrus !



D’abord, l’acteur Philippe Laudenbach, mort à 88 ans en début de semaine, plus reconnu par son physique que par son nom d’artiste, mais qui a été présent dans une cinquantaine de pièces au théâtre (à partir de 1963) et pour de très nombreux seconds rôles. Il a notamment travaillé avec Alain Resnais à trois reprises, parmi lesquelles ‘Mon Oncle d’Amérique’ (1980) puis ‘Ma vie est un roman’ (1983). Dans les années 80, les réalisateurs se l’arrachent littéralement ! Ainsi il tournera avec François Truffaut, Claude Lelouch, Jean-Jacques Beineix, Éric Rohmer, Claude Sautet, etc.

Avec son physique de Monsieur chic et raide, il a souvent joué des rôles de notables. Mais, en 2010, dans un tout autre registre il est Célestin dans le film de Xavier Beauvois "Des hommes et des dieux".

Puis joue le père de Valérie Lemercier, en 2017, dans son film "Francine".

Philippe Laudenbach a également beaucoup tourné pour la télévision, et a également souvent prêté sa voix pour des pièces radiophoniques….

 

Pour la petite histoire, Philippe Laudenbach était aussi le neveu du très célèbre et impressionnant acteur …Pierre Fresnay.



 

Et puis aujourd’hui, tombe sur les réseaux sociaux l’annonce de la disparition du metteur en scène Laurent Cantet, à l’âge de 63 ans. Laurent Cantet est un ancien diplômé de l’IDHEC, où il a côtoyé aussi Dominic Moll…

En 2008 avait raflé la Palme d’Or pour son film ‘Entre les murs’, adapté du roman éponyme écrit par François Bégaudeau, qui incarne d’ailleurs le professeur dans ce film qui questionne sur la façon de motiver des adolescents au collège.

On lui doit aussi plus récemment ‘entre autres Arthur Rambo’ (2021) ou encore ‘L’atelier’ (2016), avec Marina Foïs, dont le thème se concentre sur le stage d'écriture qu'effectue un groupe de jeunes en insertion.

 



Laurent Cantet a beaucoup travaillé avec Robin Campillo (120 battements par minute) qui fut son monteur avant de devenir réalisateur.

Aux côtés de Pascale Ferran et de Cédric Klapisch, il avait fondé en 2015 La Cinetek, plateforme de VOD de films éditorialisée par des cinéastes.

 



0 commentaire

Comentarii


bottom of page