Show More

Acteurs 

Himesh Patel

Lily James

Ed Sheeran

Kate McKinnon

Joel fry

Alexander Arnold

Synopsis

Hier tout le monde connaissait les Beatles, mais aujourd’hui seul Jack se souvient de leurs chansons. Il est sur le point de devenir extrêmement célèbre. 
Jack Malik est un auteur-compositeur interprète en galère, dont les rêves sont en train de sombrer dans la mer qui borde le petit village où il habite en Angleterre, en dépit des encouragements d’Ellie, sa meilleure amie d’enfance qui n’a jamais cessé de croire en lui. Après un accident avec un bus pendant une étrange panne d’électricité, Jack se réveille dans un monde où il découvre que les Beatles n’ont jamais existé… ce qui va le mettre face à un sérieux cas de conscience.

Mon commentaire

Difficile de résister au matraquage publicitaire du métro parisien, surtout lorsqu’il est assorti du label « coup de cœur » des Cinémas Pathé Gaumont et qu’il est réalisé par un auteur de la trempe de Danny Boyle. Allons donc découvrir « Yesterday » cette comédie romantique qui raconte comment un chanteur Jack Malik (Himesh Patel) un compositeur interprète au talent incertain devient du jour au lendemain une idole.

Il faut dire que suite à un black-out mondial de quelques secondes durant lequel il a eu un accident de bicyclette, un certain nombre de repères ont disparu des mémoires humaines et des moteurs de recherche, au nombre desquels l’existence des Beatles et de leurs créations pléthoriques. Jack réalise qu’en présentant les tubes des Beatles à son agent Ellie Appleton (Lily James) et à ses amis et en s’en appropriant l’origine, il va pouvoir devenir une véritable star. Il est d’ailleurs bientôt repéré par Ed Sheeran , qui lui demande d’assurer au pied levé la première partie de son spectacle londonien.
Il y a certes des similitudes entre le scénario de « Jean Philippe «  de Laurent Tuel (2005) - au cours duquel Fabrice Lucchini vantait le talent d’un Johnny Halliday totalement oublié - et celui de « Yesterday « qui donnent lieu à des situations et quiproquos cde la même veine .Ici, Danny Boyle après un départ plutôt réussi car  sympathique et bon-enfant embraye ensuite sur la thématique plus traditionnelle du malaise de la star. Le film s’attarde alors sur sa profonde solitude intime face à des groupies de plus en plus nombreuses et envahissantes, puis sur l’importance de la renommée et du talent par rapport au bonheur, d’autant qu’ici tout le succès de Jack Malik est basé sur une véritable imposture.
Le film malheureusement perd alors de son originalité pour tomber dans une espèce de romantisme bien-pensant mais bien kitsch. Si les aficionados des Beatles seront sans aucun doute ravis par ce film et trouveront forcément leur compte dans cette histoire où de nombreux tubes sont repris, les autres après avoir esquissé quelques sourires et accordé une certaine bienveillance à cette histoire un peu douteuse, finiront regretter le côté très désuet de cette comédie britannique finalement assez décevante.

Ma note : 12/20