Show More

Acteurs 

Jessie Buckley

Julie Walters

Sophie Okonedo

Daisy Littlefield

Adam Mitchell

James Harknes II

Synopsis

A peine sortie de prison et de retour auprès de ses deux enfants, Rose-Lynn n’a qu’une obsession : quitter Glasgow pour devenir chanteuse de country à Nashville. Tiraillée entre sa passion et ses obligations de mère, la jeune femme va devoir faire des choix…

Mon commentaire

Quand on fait la connaissance de Rose-Lynn (Jessie Buckley) à sa sortie de prison, on a l’impression de rencontrer une toute jeune femme style teen-ager au langage plutôt vert dont l’éducation n’est pas probante. Qui est -elle ? Pourquoi a-t-elle été emprisonnée ? Ce n’est pas tant ce qui compte, que les grandes difficultés qu’elle va devoir affronter pour essayer de trouver enfin sa place dans cette société écossaise et cette ville de Glasgow, qui apparait sinistrée économiquement. Une fois retrouvés sa mère Marion (Julie Walters) et ses enfants Lyle (Adam Mitchell) et Wynnona (Daisy Littlefield), Rose-Lynn ne se projette en aucun cas pour l’avenir dans cette région, d’autant qu’elle n’a qu’une envie, partir pour Nashville Tennessee et entamer là-bas une carrière de chanteuse de musique country, musique dont elle est passionnée.

Cette tragédie sociale aurait tout à fait pu être le thème d’’un film de Ken Loach, tant on est associé au quotidien laborieux de cette middle class écossaise qui souvent tire le diable par la queue. Mais il arrive parfois que même quand la situation semble désespérée, des concours de circonstances puissent avoir une influence positive…On n’en dira pas plus du portrait de cette « Rose sauvage » au tempérament de feu, qui bien qu’en rébellion contre la société, va finir par comprendre que la meilleure solution pour parvenir à ses fins ne passe pas forcément par une épreuve de force. D’autant que son talent d’interprète de country est indéniable.

Une fois habitué à l’accent écossais – ponctué de jurons pas toujours très compréhensibles pour les non Anglo Saxons – on peut dire qu’on se laisse réellement séduire par cette histoire certes grave, mais non dépourvue de tendresse et d’un peu d’humour. Jessie Buckley est absolument parfaite dans ce rôle de mère fragile et de chanteuse à la Janis Joplin (qui était plus folk rock que country, certes !) mais qui a dû inspirer l’actrice dans son jeu. Et quelle voix - il paraît que l’actrice a tenu plusieurs rôles clé dans des comédie musicales sur scène – et quelle belle émotion lors de la chanson de la fin ! A ses côtés, Julie Walters incarne la parfaite grand-mère au grand cœur qui ne s’en laisse néanmoins pas compter et qui parvient à remettre sa fille sur les rails de la vie.

Si la thématique de « Wild Rose » peut s’apparenter à celle de « A star is born », la comparaison entre les deux films s’arrête très vite car ici, on ne tombe pas dans le mélo rose bonbon du second. Mais il est clair que la prestation de Jessie Buckley n’a rien à envier à celle de Lady Gaga, on redemande de la musique country écossaise !

Ma note : 15/20