Résumé

"Antoine Duris est professeur aux Beaux-Arts de Lyon. Du jour au lendemain, il décide de tout quitter pour devenir gardien de salle au Musée d’Orsay.
Mathilde Mattel, DRH du Musée, est rapidement frappée par la personnalité de cet homme taciturne, mystérieux, spécialiste de Modigliani, qui a choisi de s’effacer dans une fonction qui ne correspond pas à ses compétences reconnues.
Antoine est affecté à la salle des Modigliani, et Mathilde le surprend parfois à parler à mi-voix au portrait de Jeanne Hébuterne, la fiancée du peintre au destin tragique.
Il fuit tout contact social, même si Mathilde ne le laisse pas indifférent. Personne ne connaît les raisons de cette reconversion ni le traumatisme qu’il vient d’éprouver.
Pour survivre, cet homme n’a trouvé qu’un remède, se tourner vers la beauté.

Mon Commentaire

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore son œuvre, David Foenkinos (frère de Stéphane, le réalisateur) est un écrivain, dramaturge et scénariste dont les romans ont été souvent adaptés à l’écran ces dernières années : ‘la tendresse’, 'les souvenirs' ‘Le mystère Henri Pick’....

‘Vers la beauté ‘ est un roman assez court qui comme son titre laisse l’entendre emmène le lecteur dans le monde du beau et par extension le monde de l’art, mais pas forcément de façon aussi simpliste qu’il n’y paraît. Ainsi, dès la première partie du roman (qui en compte quatre), nous faisons la connaissance d’Antoine Duris, professeur chevronné enseignant aux Beaux-Arts de Lyon, qui a subitement abandonné son poste d’enseignant pour devenir simple gardien de salle au Musée d’Orsay à Paris. La personnalité étrange et renfermée d’Antoine n’a de cesse d’intriguer Mathilde Mattel, RH du Musée : elle va tenter de percer le mystère qui entoure le personnage et essayer de comprendre comment cet homme brillant, spécialiste de Modigliani, a pu faire le choix de pourvoir un poste aussi peu valorisant…Son véritable talent est démasqué lors d’une rétrospective de son peintre fétiche, durant laquelle Antoine va même prendre le pas sur les explications classiques du guide assermenté.

Après le temps de l’incompréhension, avec de la patience et même une certaine complicité, Mathilde va permettre à Antoine de reconstituer les évènements qui ont été à l’origine de cette reconversion…

‘Vers la beauté’ est un roman simple, à la fois tragique et beau, que ce soit dans sa forme, simple mais pleine de sensibilité, comme dans le fond, puisque l’amour de l’art est à l’origine du drame d’origine dont bien sûr on ne racontera rien …

Ce que l’on perçoit très bien par contre, c’est que ce roman pour lequel on va découvrir une seconde histoire dans l’histoire, tourne d’abord autour de la passion pour la peinture, pour les artistes, petits ou grands et pour les musées. On comprend ainsi pourquoi, afin qu’Antoine puisse se reconstruire, découle son choix impératif de mettre sa vie entre parenthèses à l’issue du drame en s’immergeant dans le monde de l’art et du beau en guise d’apaisement…

 ‘Vers la beauté ‘, 14ème roman de David Foenkinos, est une œuvre simple mais totalement poignante qui nous raconte une belle histoire, grâce à un texte plein de sensibilité, d’émotion et de tendresse. A ne pas manquer.

Ma note : 17/20

photo FranceTvinfos.fr