Show More

Film vu en avant première - sortie nationale le 6 janvier 2021

Acteurs 

Kad Merad

David Ayala

Lamine Cissokho

Sofian Khammes

Pierre Lottin

Wabinié Nabié

Alexandre Medvedev

Marina Hands

Laurent Stocker

Synopsis

Un acteur en galère accepte pour boucler ses fins de mois d'animer un atelier théâtre en prison. Surpris par les talents de comédien des détenus, il se met en tête de monter avec eux une pièce sur la scène d’un vrai théâtre. Commence alors une formidable aventure humaine. Inspiré d’une histoire vraie.

Mon commentaire

Emmanuel Courcol, vous connaissez ? Son nom ne vous est peut-être pas totalement inconnu : acteur, scénariste ou coscénariste mais aussi réalisateur (on lui doit ‘Cessez le feu’, en 2016, avec Romain Duris, et donc aujourd’hui ce film original ‘Un triomphe’, inspiré d’un fait réel, survenu dans les années 90 en …Scandinavie et, adapté en France, dans la région lyonnaise.

Etienne (Kad Merad) est un acteur de théâtre en galère, en recherche de petits boulots en rapport avec son activité. C’est ainsi qu’il prend le relais de Stéphane (Laurent Stocker), directeur du Théâtre de la Croix Rousse à Lyon, comme animateur dans un centre pénitentiaire de la région. Mais là où Stéphane misait sans succès sur des déclamations de fables de La Fontaine, Etienne, lui, se met en tête de monter sous six mois une véritable pièce de théâtre, qui sera jouée un lundi de relâche sur les planches du théâtre lyonnais. Si l’accueil des détenus est un temps sympathique, Etienne se rend bien compte que les cinq détenus en fin de peine ciblés pour la pièce, ‘En attendant Godot’ de Samuel Beckett, ont tout à apprendre…Etienne devra faire preuve non seulement d’indulgence, de patience, de souplesse mais aussi de fermeté et d’entêtement pour parvenir à ses fins…

De cette comédie, on peut d’ores et déjà dire qu’elle fonctionne grâce à l’interprétation de Kad Merad, tour à tour exigeant, passionné mais parfois découragé face à ces acteurs improvisés à l’humeur et à l’attitude versatiles : il est certain que le talent de Kad Merad n’est jamais aussi bon que dans les films où son rôle n’est pas celui d’un comique.

En revanche, du côté du monde de l’incarcération, le film n’est qu’à demi-convaincant : on a certes froid dans le dos dès la première scène du film lorsqu’on suit le périple d’Etienne qui vient rencontrer sa future troupe : on a l’impression en bout de compte d’arriver dans un monde parallèle. Mais, d’un autre côté, on ne voit autrement que très peu l’intérieur du décor ni la population carcérale de cette prison, comme si cela n’importait pas. Mais cela est peut-être voulu après tout, il est bien précisé qu’Etienne ne veut absolument pas à aucun moment savoir pour quels crimes ou délits les membres de la troupe ont été emprisonnés…

Quant au jeu des détenus-apprentis acteurs, il est globalement plutôt bon, avec une mention spéciale pour le jeu de Sofian Khammes (Kamel) et de Pierre Lottin, tous deux particulièrement bons.

On ne divulguera rien d’autre sur ce film globalement réussi, si ce n’est qu’il souffre de certaines longueurs, en rapport avec des représentations répétitives.

A noter pour finir qu’outre sa sélection dans le cadre du label Cannes 2020, le film a été récompensé par le très convoité Prix du

Ma note :  16/20