Acteurs 

Cécile de France

Narantsetseg Dash

Tserendarizav Dashnyam

Ludivine Sanier

Arieh Worthalter

Synopsis

Partie en Mongolie chez des éleveurs de rennes pour enregistrer des chants traditionnels, Corine pensait pouvoir surmonter la mort de Paul, son grand amour. Mais sa rencontre avec la chamane Oyun bouleverse son voyage, elle lui annonce qu’elle a reçu un don rare et doit être formée aux traditions chamaniques. De retour en France, elle ne peut refuser ce qui s’impose désormais à elle : elle doit repartir pour commencer son initiation… et découvrir un monde plus grand

Mon commentaire

Corine (Cécile de France), vient de perdre Paul, son grand amour. Incapable psychologiquement de reprendre son métier d’ingénieure du son, elle est envoyée en Mongolie par son associé et ami Marc (Arieh Worthalter) pour enregistrer des chants traditionnels, espérant que l’éloignement lui sera bénéfique. Mais sa rencontre avec la chamane Oyun (Tserendarizav Dashnyam) va bouleverser son voyage, car à l’issue d’une cérémonie, cette dernière lui fait comprendre qu’elle détient des pouvoirs rares pour être elle-même formée au chamanisme. De retour en France, malgré l’opposition ferme de sa sœur Louise (Ludivine Sagnier), Corine décide de repartir en Mongolie pour être initiée officiellement, afin d’en apprendre davantage sur ces étranges pouvoirs qui lui permettent de rentrer en contact avec les esprits et ceux de l’au-delà…

« Un monde plus grand » est l’adaptation du récit « Mon initiation chez les Chamanes » de Corine Sombrun, publié en 2003. Pour le film, elle a été consultante scénario et surtout consultante technique sur les scènes de transe. Le film a été tourné en milieu naturel dans les steppes de Mongolie, à l’écart de toute civilisation du XXIème siècle, d’où des paysages d’une beauté sauvage, qui viennent en complément des superbes tenues traditionnelles locales colorées portées par les tribus mongoles parmi lesquelles les scènes ont été tournées. Cependant, le film n’est pas simplement qu’un épisode qui aurait pu être apparenté à la célèbre série télévisée de « Voyages en terre inconnue » : outre une très intéressante approche sur le chamanisme, il offre une belle réflexion sur le deuil, sur la nécessité du temps qu’il faut pour se reconstruire et propose une pertinente analyse comparative entre la société occidentale actuelle et celle d’une société vivant aux antipodes de la planète dans le respect total de la nature et des esprits traditionnels.

Une fois de plus, Cécile de France, incarnant le personnage de Corine Somprun, est magnifique dans le rôle et prouve qu’elle appartient à la catégorie des grandes actrices dont le cinéma français peut être fier. « Un monde plus grand » est un film gonflé qui aurait pu pêcher par une imagination débordante et peu crédible, mais c’est en fait malgré quelques certaines chutes de rythme et une fin un peu prévisible une belle fresque romanesque et sobre qui vaut le détour.

Ma note : 16/20