un jour viendra
un jour viendra
press to zoom

Résumé

À Serra de’ Conti, sur les collines des Marches italiennes, Lupo et Nicola vivent dans une famille pauvre et sans amour. Fils du boulanger Luigi Ceresa, le jeune Lupo, fier et rebelle, s’est donné pour mission de protéger son petit frère Nicola, trop fragile, trop délicat avec son visage de prince. Flanqués de leur loup apprivoisé, les deux frères survivent grâce à l’affection indestructible qui les unit. Leur destin est intimement lié à celui de Zari, dite Sœur Clara, née au lointain Soudan et abbesse respectée du couvent de Serra de’ Conti. Car un mensonge sépare les frères et un secret se cache derrière les murs du monastère. Alors que souffle le vent de l’Histoire, et que la Grande Guerre vient ébranler l’Italie, le jour viendra où il leur faudra affronter la vérité.
Dans une langue aussi tendre et rude que l’amour entre deux frères, Giulia Caminito donne voix à des personnages intenses en lutte face au chaos du monde.

Mon Commentaire

A l’orée du XXème siècle, à Serra de ‘Conti, village des Marches, nous faisons connaissance avec Lupo et Nicola, deux des fils de la très modeste famille Ceresa, dont le père Luigi est boulanger. Dans cette famille très pauvre, il n’y a pas de place pour le superflu, ni pour la culture pas plus que pour l’amour, et les enfants souvent chétifs y meurent de façon précoce. Pourtant, Lupo est un garçon fier et rebelle qui s’est donné pour mission de protéger son petit frère Nicola, dont le visage d’ange contraste avec ceux des gènes familiaux. Nicola est de plus timoré et fragile, mais doué pour l’école et suscite l’envie et l’admiration de Lupo qui a créé avec lui des liens indestructibles. Lupo a de plus apprivoisé un jeune loup qui leur tient compagnie…Dans le village, la vie tourne autour de l’église ainsi que du couvent de Serra de ‘Conti, dirigé de main de maître par Zari, dite la sœur Clara, née au Soudan et devenue abbesse, qui sera un jour à même de révéler aux deux frères un terrible secret.

L’écrivaine Giulia Caminito retrace l’histoire de cette étrange famille dont l’existence est en sursis qui survit malgré toutes les difficultés économiques alors que petit à petit un mouvement anarchiste est en train de se mettre en place, refusant l’exploitation des grands seigneurs dont les ouvriers et paysans sont victimes. Et bientôt se dessinent les contours de la Grande Guerre qui va mettre à l’épreuve les liens étroits qui unissent les deux frères…

Dès le début du roman, en découvrant l’histoire de ces deux frères que tout oppose dans le physique et le caractère, on est littéralement emporté par un souffle épique et romanesque qui est conservé tout au long de l’ouvrage. L’auteure nous propose une très poignante fresque sociale à laquelle elle ajoute adroitement différents éléments historiques de repère, tels les luttes paysannes contre les grands propriétaires terriens, la montée de l'anarchisme, la semaine rouge d'Ancône, la Grande Guerre, ou encore la grippe espagnole…Son écriture fluide, passant de la poésie au lyrisme voire au néo-réalisme, est entrecoupée par des dialogues d’une belle modernité, ainsi que par quelques descriptifs enchanteurs rappelant la beauté de la région.

Le roman est également traversé de réflexions sur l’acte de foi et la religion, mais aussi sur le dévouement et le sens de la famille qui sont souvent inspirantes. Giulia Caminito a par ailleurs choisi d’adopter une narration non linéaire, en y incluant des ellipses, des indices et en parsemant le récit de détails évocateurs permettant au lecteur de se poser des questions tout en lui réservant des surprises.

Un vrai coup de cœur que ce roman, à dévorer d’une traite !

Ma note : 17/20
Giulia Caminito babelio.jpeg

Photo Babelio.com