Acteurs :

Hafsia Herzi

Djanis Bouzyani

Jérémie Laheurte

Anthony Bajon

Sylvie Verheyde

Karim Ait M’Hand

Myriam Djeljeli

Synopsis

Suite à l'infidélité de Rémi, Lila qui l'aimait plus que tout vit difficilement la rupture. Un jour, il lui annonce qu'il part seul en Bolivie pour se retrouver face à lui-même et essayer de comprendre ses erreurs. Là-bas, il lui laisse entendre que leur histoire n'est pas finie... Entre discussions, réconforts et encouragement à la folie amoureuse, Lila s'égare...

Mon commentaire

Lila (Hafsia Herzi) et Rémi (Jérémie Laheurte) sont ensemble depuis un an. Jusqu’au jour où elle se rend compte que Rémi lui est infidèle, ce qui va déclencher une rupture brutale dont elle va avoir du mal à se remettre, d’autant que de son côté, Rémi lui annonce partir seul en Bolivie pour faire le point sur leur situation et analyser ses erreurs. Bientôt, assurant ses arrières, il veut lui faire croire que leur relation n’est pas terminée… Pour remonter la pente, Lila de son côté va devoir compter sur le soutien moral de ses amis, dont Ali (Djanis Bouzyani), son copain gay qui l’encourage à rebondir vite en vivant un maximum de nouvelles aventures…

Le premier passage de Hafsia Herzi à la réalisation n’a pas laissé la Croisette indifférente, puisque le film a été projeté dans le cadre de la semaine internationale de la critique au dernier festival de Cannes. Si les thématiques de l’infidélité, de la passion et l’amour fou ont été traités au cinéma à de multiples reprises, Hafsia Herzi parvient néanmoins malgré un scénario minimaliste à nous toucher particulièrement avec une mise en scène énergique, malgré la sensation de mal-être tendant au spleen que vit son personnage Lila. Les plans rapprochés utilisés pour la filmer ainsi que les éclairages tamisés ou en demi-teintes participent du sentiment de mélancolie, sentiment qui prédomine durant ce film. Heureusement, ces périodes sont entrecoupées par les scènes où intervient Ali, l’ami gay de Lila, dont la volubilité, l’excentricité et l’humour déclenchent souvent de bonnes tranches de rires.

Devant la caméra, Hafsia Herzi est parfaite de naturel et de crédibilité dans son interprétation de cette jolie jeune femme blessée qui est hermétique à toute analyse et qui ne peut se résoudre à prendre du recul par rapport aux évènements. Les aides multiples qu’on lui propose et les rencontres multiples mais fugaces qu’elle fait ne servent à rien car son cœur s’est définitivement fermé à la vie…Tout semble authentique et spontané dans ce film qui a été monté sans grands moyens avec les propres deniers de Hafsia, car elle est de plus la productrice du film !

Malgré quelques maladresses pour ce coup d’essai, nul doute qu’on ira voir avec un intérêt certain les prochaines réalisations de la jeune actrice qui révèle ici un indubitable tempérament de cinéaste.

Ma note : 14/20