Acteurs :

Pablo Pauly

Sandrine Bonnaire

Philippe Torreton

Charles Berling

Margot Bancilhon

Jérémy Senez

Dimitri Storoge

Synopsis

1999 - Olloy - Les Ardennes belges.
Un enfant vient de disparaître. La suspicion qui touche tour à tour plusieurs villageois porte rapidement la communauté à incandescence. Mais un événement inattendu et dévastateur va soudain venir redistribuer les cartes du destin…

Mon commentaire

Noël 1999- Ardennes belges, village d’Olloy.

Antoine (Jeremy Senez) 12 ans, vit avec sa mère Françoise (Sandrine Bonnaire). Comme elle travaille, pendant les vacances scolaires Antoine passe ses journées à courtiser sa copine Emilie, sous le regard curieux de son petit frère Rémi,6 ans. Mais alors qu’Antoine projette de déclarer sa flamme, Antoine voit Emilie embrasser un autre garçon. Furieux et vexé, il s’enferme dans une colère muette, qui va entraîner des conséquences dramatiques, dont l’impact va le poursuivre durant sa vie entière. A commencer par la disparition de Rémi…
Adapté du roman éponyme de Pierre Lemaitre, le réalisateur Nicolas Boukhrief réalise un film magnifique, prenant et touchant. Il est incroyable de penser qu’à cause d’un simple dépit amoureux, la vie et le bonheur de plusieurs familles peuvent être purement et simplement ruinées.
D’autant que le film s’étire entre 1999 et nos jours, toujours à Olloy en période de Noël. Vous souvenez-vous de la tempête du siècle qui a ravagé le Nord de la France et la Belgique le 26 décembre 1999 ? Même cet aléa climatique a son importance dans le déroulement de l’histoire.
Sans rien raconter davantage de l’intrigue, puisqu’on connaît rapidement l’auteur de l’origine du drame, le film nous porte néanmoins de bout en bout, car jusqu’à la fin, la tension monte, car on ne sait jamais si la vérité va éclater, ou non. Les rebondissements sont nombreux, mettant en péril le désir de rester silencieux d’un certain nombre des protagonistes. Tous d’ailleurs sont parfaits dans leurs rôles, à commencer par Pablo Pauly (qui incarne Antoine Courtin adulte), totalement saisissant d’assurance et décidé d’aller au bout de ses décisions, Sandrine Bonnaire dans le rôle de cette mère particulièrement bienveillante, Charles Berling dans le rôle particulier dur du père de Rémi qui « pète les plombs », Philippe Torreton dans le rôle du médecin qui va transmettre sa vocation….

Il y a du Simenon, du Chabrol ou plutôt même du John Carpenter dans ce Thriller, dont on pense que Nicolas Boukhrief a dû s’inspirer. Il réalise certes une chronique passionnante et puissante sur un microcosme, très fidèle au roman, mais nous offre aussi une belle réflexion sur la transmission, sur le sentiment de culpabilité . A ne surtout pas manquer.

Ma note :   17/20