Film vu en avant première - sortie nationale le 4 novembre 2020

Acteurs 

Kristin Scott-Thomas

Sharon Horgan

Greg Wise

Jason Flemyng

Emma Lowndes

Gaby French

Lara Rossi

Synopsis

Yorkshire, 2011. Les soldats de la garnison de Flitcroft sont envoyés en mission à l’étranger. Pour tromper leurs angoisses, leurs compagnes décident de créer une chorale. Elle est dirigée par l’austère mais surprenante Kate Barclay, épouse du colonel. Soudées par une envie commune de faire swinguer leur quotidien, Kate, Laura, Annie et les autres porteront leur " Singing Club " jusqu’au Royal Albert Hall pour un concert inoubliable.

Mon commentaire

Vous vous souvenez sans doute du réalisateur britannique Peter Cattaneo, notamment de son fort sympathique film à succès ‘The Full Monty’ (1997) ? Après quelques réalisations passées plus ou moins inaperçues - tout en moins en France -, il nous propose aujourd’hui ‘the singing club’, une comédie douce-amère, elle-même inspirée d’un fait réel comme l’était en son temps ‘The Full Monty’. Retour en 2011, dans la province anglaise du Yorkshire et plus précisément sur la base militaire de Flitcroft, dont les soldats sont envoyés en mission en Afghanistan, alors que la guerre engagée contre les Talibans fait rage.

Pour tromper l’ennui et surtout chasser l’angoisse permanente des épouses, Kate Taylor (Kristin Scott-Thomas), austère épouse du Colonel Richard Taylor (Greg Wise) décide de couper l’herbe sous le pied à Lisa (Sharon Horgan), épouse d’un Sergent, présumée en charge de l’animation, en créant une chorale, « the Singing Club » qui va bientôt susciter l’adhésion de toutes ces femmes… Ainsi commence l’aventure de cette chorale improbable qui va les porter jusqu’à une intervention au Royal Albert Hall de Londres.

Avec un scénario bétonné comme celui-ci, la route était toute tracée pour un mélo de première classe…Et pourtant, grâce à une interprétation hors pair des deux meneuses Kate (c’est sans doute un des meilleurs rôles pour Kristin Scott Thomas depuis longtemps) et Lisa – qui forcément s’affrontent à souvent mais à fleurets mouchetés sur la façon de mener la troupe -, on accroche à cette jolie histoire. On sourit, on verse une larme, on découvre les personnalités bigarrées de ces épouses de toute origine… Tout cela dans une atmosphère typiquement british où les verres de vin tiennent plus souvent compagnie que les tasses de thé pour mettre du baume au cœur et consoler d’absences bien pesantes. Et avec le plaisir d’écouter de nouveau certains tubes britanniques des années 80 qui servent de répertoire à cette chorale bien insolite.

L’histoire séduit aussi et surtout parce la psychologie des personnages, qu’ils soient de premier ou de second plan est bien analysée, comme si rien n’était laissé au hasard.

Certains verront ‘the Singing club’ comme un film facile et cousu de fil blanc ; pour ma part, je me suis laissé embarquer dans cette jolie histoire émouvante et pleine de sensibilité. Ce sera probablement de nouveau le succès public assuré pour cette réalisation du décidément très inspiré Peter Cattaneo.

Ma note :  17/20