Show More

Vu en streaming sur Netflix - (2019)

Acteurs 

Robert de Niro

Al Pacino

Joe Pesci

Harvey Keitel

Bobby Cannavale

Anna Paquin

Ray Romano

Synopsis

​

Cette saga sur le crime organisé dans l'Amérique de l'après-guerre est racontée du point de vue de Frank Sheeran, un ancien soldat de la Seconde Guerre mondiale devenu escroc et tueur à gages ayant travaillé aux côtés de quelques-unes des plus grandes figures du 20e siècle. Couvrant plusieurs décennies, le film relate l'un des mystères insondables de l'histoire des États-Unis : la disparition du légendaire dirigeant syndicaliste Jimmy Hoffa. Il offre également une plongée monumentale dans les arcanes de la mafia en révélant ses rouages, ses luttes internes et ses liens avec le monde politique.

Mon commentaire

Après les déjà excellents ‘Mean Streets’, ‘Les Affranchis’ ou ‘Casino’, avec ‘the Irishman’, sorti en 2019 sur Netflix (mais il parait qu’aucun studio de cinéma n’a voulu financer le projet malgré le réalisateur et le casting prestigieux), Martin Scorcese poursuit son analyse au scalpel du milieu des gangsters et des mafieux qu’il affectionne particulièrement. Il donne ici la parole à Frank Sheeran (Robert de Niro), un ancien soldat de la seconde guerre mondiale qui va tomber petit à petit dans la pègre de la Côte Est des Etats Unis dès les années 50. De petit escroc sans envergure il va devenir un terrible tueur à gages à la solde des plus grandes figures de la pègre américaine. L’histoire retrace en particulier sa rencontre avec Jimmy Hoffa (Al Pacino), le célèbre dirigeant syndicaliste, ainsi que sa proximité plus qu’amicale avec lui, mais met en lumière aussi tout un ensemble de rouages entre membres de clans ainsi que leurs liaisons avec le monde politique de l’époque.

Si vous êtes fan des réalisations de Martin Scorcese et prêts à passer presque trois heures trente devant un écran pour suivre l’histoire de la pègre d’après-guerre racontée par un vieillard, naguère tueur sans état d’âme, nul doute que ‘the Irishman’, est fait pour vous. D’abord parce que ce film qui se déroule sur plusieurs décennies est une fois de plus magistralement mis en scène. La façon dont la rétrospective des différentes étapes cruciales de la vie de Frank Sheeran est présentée est tout juste fluide et parfaitement limpide, le procédé ayant déjà été utilisé – et approuvé ! -à de multiples occasions.

Au gré des époques sont reconstituées avec talent les atmosphères et ambiances faisant de ‘The Irishman’ une œuvre fleuve sombre mais lucide sur les ‘petits arrangements’ dans les milieux autorisés ou non, avec bien entendu trafics en tout genre, détournements de fonds et assassinats en nombre à tel point qu’on en en perd le fil réel. Le film est de plus porté par un trio d’acteurs au sommet de leur art que sont De Niro, Al Pacino (mon acteur préféré ici) et Joe Pesci qui sont littéralement bluffants, comme si on doutait encore de leur immense talent. Léger bémol toutefois, malgré les procédés de rajeunissement de ces trois stars, on a du mal à les voir en jeunes hommes à la sortie de la seconde guerre mondiale. On regrettera aussi le manque de place pour Anna Paquin, dans le -second - rôle de l’épouse attentive et aimante de Frank Sheeran, qui aurait pu mériter un meilleur traitement…

Autre remarque complémentaire : si en regardant ‘the Irishman’, on a l’impression de redécouvrir un peu – avec un certain plaisir- ‘Le Parrain’ ou ‘Il était une fois en Amérique’, cette œuvre crépusculaire du Maître Scorcese n’apporte finalement rien de bien nouveau en matière de pègre et de Mafia, sauf peut-être relancer la polémique autour de la ‘disparition’ de Jimmy Hoffa.

‘The Irishman’ clôture sans doute toute une carrière ultra riche et brillantissime d’un grand metteur en scène, un peu à la manière d’un film testament. Rien que pour cela, ce film fleuve mérite réellement d’être regardé sans arrière-pensée.

Ma note :  17/20
The Irishman