Acteurs

James Franco

Dave Franco

Seth Rogen

Alison Brie

Zac Efron

Synopsis

En 2003, Tommy Wiseau, artiste passionné mais totalement étranger au milieu du cinéma, entreprend de réaliser un film. Sans savoir vraiment comment s'y prendre, il se lance … et signe THE ROOM, le plus grand nanar de tous les temps. Comme quoi, il n'y a pas qu'une seule méthode pour devenir une légende !

Mon commentaire

San Francisco, 1998.Tommy Wiseau (James Franco) et Greg Sestero (Dave Franco) prennent tous deux des cours de comédie. Mais autant Greg est paralysé par le trac dans son jeu, autant Tommy sans complexe se lâche complètement : il faut dire qu’il semble pour le moins déjanté même dans sa vie quotidienne ! Compte tenu de ces différences, Greg décide de faire la connaissance de Tommy pour évacuer sa timidité. Bien sûr, pas question d’interroger Tommy ni sur son parcours ni sur ses origines : on sait juste de lui qu’il vient de Louisiane, mais rien ne filtre en ce qui concerne son âge, ni l’origine de son aisance matérielle.

Pourtant, bientôt une amitié réciproque naît et rapidement un pacte est signé entre eux: ils s’engagent mutuellement à aller au bout de leur rêve, pour arriver à participer à des castings pour la télé ou mieux, faire du cinéma ! L’étrange Tommy décrète de but en blanc que ce serait plus facile depuis Los Angeles, où Greg découvre qu’il possède aussi un appartement...En revanche, la galère recommence car les castings sont tous des échecs. En effet, Greg qui vit en collocation avec Tommy pâtit de l’excentricité inquiétante de ce dernier. Une seule solution s’impose pour parvenir à leurs fins : écrire puis monter leur propre film !

Aussi étrange que cela puisse paraître, « The Disaster Artist » est inspiré d’une histoire vraie qui a eu lieu à Hollywood au début des années 2000. Le film a véritablement existé : il s’appelle « the Room » et constitue depuis lors un film Ovni, peut-être le plus gros navet hollywoodien…Par son incohérence absolue, le film a eu sur le public l’effet inversé de celui attendu par Tommy Wiseau, qui non seulement l’a réalisé mais aussi produit, financé de bout en bout et interprété : un effet gag d’une drôlerie indescriptible qui bénéficiera du bouche à oreille.

Ce film extrêmement cocasse (quelques scènes sont des morceaux d’anthologie) est d’abord un hommage au cinéma, il est vrai sûrement plus version américaine qu’européenne. On y découvre outre les galères des castings pour lesquels combien de comédiens amateurs affamés s’inscrivent, toutes les arcanes des studios de production, depuis la recherche du simple agent qui ‘gère’ la carrière du comédien – optique star en devenir - jusqu’au coût de la technique et les ficelles d’un tournage. Il ne faut bien sûr pas oublier la psychologie et les ego des protagonistes devant ou derrière la caméra qui peuvent influer sur le cours du tournage et sur le résultat obtenu...

James Franco, ici comme son modèle d’inspiration, se retrouve derrière la caméra comme réalisateur et devant les spotlights dans l’interprétation de Tommy Wiseau est juste incroyable. On le découvre à la fois enfantin et désarmant de naïveté et de fragilité, mais aussi véritable maniaque égocentrique tyranisant ses équipes. Quant au talent global de Tommy, il est clair qu’on ne se pose guère de questions à son propos ! Face à ce ‘monstre’, le personnage de Greg Sestero est interprété par... le frère de James, Dave Franco, qui pour l’occasion est son antithèse totale : personnage charmeur et charismatique, lucide, honnête, il est celui qui néanmoins fera que le pacte sera respecté jusqu’au bout.

Au total, un film loufoque mais drôle et plein de sensibilité magnifiquement interprété, à découvrir sans préjugés.

Ma note : 14/20