Show More

Saison 4 -10 épisodes en streaming sur Netflix

Acteurs 

Olivia Colman

Tobias Menzies

Helena Bonham Carter

Jason Watkins

Emma Corrin

Erin Doherty

Ben Daniels

David Rintoul

Charles Edwards

Josh O’Connor

Charles Dance

Marion Bailey

Synopsis

​

Dans les années 1980, Élisabeth fait face à la Première Ministre Margaret Thatcher, tandis que le prince Charles connaît un mariage tumultueux avec Lady Diana Spencer.

Mon commentaire

Cette quatrième saison est avant tout centrée sur l’histoire de trois femmes d’importance et d’influence qui vont coexister durant la période : d’abord et bien entendu, Élisabeth, la Reine d’Angleterre qui attaque ici sa quatrième décennie de règne, mais également la nouvelle Première Ministre anglaise, Margaret Thatcher, égérie du Parti Conservateur et enfin, dans un registre beaucoup familial, celle qui deviendra la Princesse de cœur des Anglais, Lady Diana Spencer.

Toutefois, plus nous nous rapprochons des époques contemporaines et des souvenirs que nous conservons pour les plus âgés d’entre nous, plus il est nécessaire de préciser que si l’inspiration de la série ‘The Crown’ est basée sur des faits avérés, comme le soulignait récemment l’actuel Secrétaire d’Etat à la Culture, Oliver Dowden, lors d’une déclaration officielle, tant la série suscite de nombreuses interrogations, il s’agit d’une œuvre de fiction !

Il n’empêche : il est intéressant de voir au gré des épisodes comment se jaugent au gré de leurs entretiens deux femmes d’approximativement le même âge, Mrs Thatcher et la Reine, toutes deux femmes de caractère confrontées à des problèmes similaires : comment pour elles gérer l'équilibre subtil entre un poste à responsabilité, leur rôle de mère et leur vie de couple ? Même si Buckingham s’en défend officiellement, la série multiplie les scènes de fortes tensions relationnelles, avec un paroxysme atteint lors du refus de Mrs Thatcher de signer avec les 48 autres membres du Commonwealth la motion visant à prendre des sanctions économiques à l’égard de l’Afrique du sud en plein apartheid.

J’ai été surpris par l’épisode centré sur les préférences du couple royal vis-à-vis de leurs enfants, qui donne malgré tout un bel aperçu de l’état d’esprit des parents vis-à-vis de leur progéniture, étonné par un autre, consacré aux problèmes d’insécurité à l’intérieur de Buckingham Palace, avec les deux intrusions de Fagan, un peintre en bâtiment au bout du rouleau dans les appartements de la Reine, mais réellement choqué par l’éthique très douteuse de certains membres de la famille royale par rapport à la préservation à tout prix de la pureté de la descendance !

Mais l’autre grand enjeu de cette quatrième saison, c’est le suivi de l’évolution et l’analyse de la relation triangulaire amoureuse pour le moins compliquée du Prince Charles, fiancé puis marié à Lady Diana, alors que son cœur penche toujours en permanence pour une relation avec Camilla Parker Bowles, plus âgée que lui et mariée par ailleurs. Si l’on s’en tient à ce qui est montré dans la série, le Prince Charles passe pour un homme peu scrupuleux et aveuglé par un amour impossible. Et progressivement, c’est sa jalousie devant l’accueil réservée à la Princesse de Galles par le peuple du monde entier qui va amplifier sa rancœur, tant il va se sentir marginalisé. Lui qui cherche désormais la lumière et brigue le remplacement de sa mère ne va finalement connaître que l’ombre de sa femme et une déconvenue certaine…Il est indéniable que le jeu des deux principaux protagonistes est parfait, aussi bien celui d’Emma Corrin (qui interprète La Princesse Diana et lui ressemble tellement) que Josh O’connor (le Prince Charles). On comprend pourquoi tous deux ont été récompensés respectivement par des Golden Globes il y a quelques semaines pour leurs prestations ; on aurait pu y ajouter aussi un prix pour l’interprétation magnifique et bluffante de réalisme de Gillian Anderson (la ‘Dana Scully’ des X Files dans les années 90 durant 9 saisons) dans le rôle extrêmement difficile de Margaret Thatcher.

Alors que s’achève la quatrième saison, nous quittons Diana durant une soirée de Noël, en retrait sur cette photo de famille où sont présentes plusieurs générations. La série laisse peut-être volontairement planer une ambiance étrange qui pourrait laisser croire qu’un complot est en cours…

On a hâte de découvrir la saison suivante, dont le tournage avec un nouveau total changement de casting est d’ores et déjà prévu dans les mois à venir !

Ma note :  16/20