Show More

Acteurs 

Yolande Moreau

Cécile de France

Audrey Lamy

Simon Abkarian

Samuel Jouy

Béatrice Agenin

Synopsis

Sans boulot ni diplôme, Sandra, ex miss Nord-Pas-de-Calais, revient s'installer chez sa mère à Boulogne-sur-Mer après 15 ans sur la Côte d'Azur. Embauchée à la conserverie locale, elle repousse vigoureusement les avances de son chef et le tue accidentellement. Deux autres filles ont été témoins de la scène. Alors qu'elles s'apprêtent à appeler les secours, les trois ouvrières découvrent un sac plein de billets dans le casier du mort. Une fortune qu'elles décident de se partager. C'est là que leurs ennuis commencent...

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Mon commentaire

Sandra (Cécile de France), ex Miss Pas-de-Calais de 2005, sans boulot ni diplômes rentre chez sa mère, gardienne de camping à Boulogne sur Mer. Pour s’en sortir, une seule solution s’offre à elle : travailler ! Cela signifie rejoindre l’équipe d’ouvrières à la chaîne de l’usine locale de mise en conserve de poissons. Embauchée, elle y fait rapidement les frais des avances de son chef et ne doit son salut qu’à l’intervention de ses deux coéquipières, Nadine (Yolande Moreau) et Marilyn (Audrey Lamy), mais accidentellement le chef décède. Les trois complices retrouvent dans son casier un gros sac rempli de cash qu’elles décident de conserver en attendant de se le partager, mais leurs ennuis ne font que commencer...
N’allez pas chercher trop loin dans la plausibilité du scénario de « Rebelles »: cette histoire extrêmement originale mais farfelue tient en fait beaucoup de la Bande Dessinée, filmée de plus un peu à la façon de Quentin Tarantino. Car il est clair que ça dépote pendant presque une heure et demie, avec quelques scènes de violence - au troisième degré ! – de l’hémoglobine et moult règlements de compte en bonne et due forme.
Cette comédie réjouissante et déjantée à souhait n’est néanmoins pas vide de sens, puisqu’on y parle aussi du malaise social qui règne dans cette région de France assez déshéritée et des difficultés éprouvées par des salariés peu qualifiés, lesquels au quotidien tirent le diable par la queue mais gardent une belle fierté à exercer un métier qu’ils n’ont pas choisi. Pour cette épopée loufoque, le réalisateur a choisi un trio de choc qui fonctionne diablement bien, avec d’abord une Cécile de France dans le rôle d’une femme de caractère hyper-glamour prête à tout pour s’extraire du bourbier, Yolande Moreau en mère de famille courageuse qui palie à la déprime d’un mari sur la touche, toutes deux décidément très à l’aise dans la comédie, et Audrey Lamy dans le rôle d’une mère un peu légère et pas très distinguée qui élève seule son fils. Les ficelles sont parfois grosses, mais on rit de bon cœur devant cette histoire bien sympathique, de plus dotée d’une bande originale elle aussi très « tarantinesque ».

Pas étonnant que « rebelles » ait reçu en janvier le prix Globes de Cristal de la presse du meilleur film de comédie du Festival de l’Alpe d’Huez !

Ma note : 15/20
Rebelles