Rechercher
  • Gilbert

Vive la rentrée (cinématographique et littéraire, entre autres....)

Voici venue l’heure des comptes avant le retour des vrais cours de maths: bilan de l’été 2019, une newsletter qui affiche 5 films (c'est tout !?!) et 8 livres pour cette interruption estivale... Bien sûr, vous allez me dire qu’en vacances , il n’y a guère de place pour passer du temps dans les salles obscures, et qu’il est plus facile de dévorer des livres de tout genre allongé sur sa serviette ! Bien sûr, je pourrais vous parler des "Visiteurs", projetés en plein air dans le village où j'étais, ou d'autres tops-flops du box-office d'il y a 30 ans, mais bon ! Et pourtant, j’ai l’impression de ne pas avoir manqué grand chose (mais c'est sûr, il y a des exceptions )parmi les films sortis sur les écrans depuis mon départ. Contrairement aux années précédentes, il n'y a eu pas de véritable(s) belle(s) surprise(s) d’une production indépendante , provenant d'Europe ou d'ailleurs. Finalement, même les films les plus attendus de l'été sont loin de faire l’unanimité: j’en veux pour preuve les commentaires plus que contrastés des spectateurs (certes, pas ceux des critiques assez flatteuses) globalement plutôt déçus par le dernier film de Tarentino, jugé souvent ennuyeux, en manque d’inspiration et trop long! La rentrée, c’est maintenant, et pour le coup, on devrait tout de même faire la découverte d’œuvres variées et de qualité. Allez, pour commencer "Portrait de la jeune fille en feu" de Céline Sciamma (18/9), Liberté d'Albert Serra ( 4/9), l'adaptation des "Hirondelles de Kaboul" en dessin animé de Zabou Breitman (4/9), "Tu mérites un amour", le premier film de Hafsia Herzi (11/9), "Trois jours et une vie" de Nicolas Bouhkrief (18/9) ou encore le nouveau Woody Allen , "Un jour de pluie de pluie à New York" ( 18/9), qui sort en même temps que le nouveau James Gray "Ad Astra", pour ne citer que ceux qui vont sortir dans les prochaines semaines...Sans oublier "Joker" de Todd Phillips (9/10) ou le nouvel opus de "Star Wars : l'ascension de Skywalker" de J.J Abrams ou "Reine des neiges 23 fin novembre... On n'oublie pas que l’été 2019 aura vu son lot de disparitions dans le monde du 7ème art, entre autres Peter Fonda, découvert dans Easy Rider, mais aussi Jean Pierre Mocky, iconoclaste acteur-réalisateur qui avait tout même tourné de très nombreux films, pas forcément bien reçus par le public, pas plus que par les critiques.... Bonne reprise à tous , que la fête (re)commence!!!