top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurGilbert

RIP Micheline Presle




A quelques heures de la 49ème cérémonie des César, le monde du cinéma est endeuillé avec la disparition à 101 ans de la doyenne de ses comédiennes, notre irremplaçable ‘Sainte Chérie’, Micheline Presle.

C’est un monument du cinéma français qui vient de nous quitter : avec Danielle Darrieux et Michèle Morgan, Micheline Presle composait la troisième du trio de ces femmes actrices magnifiques et bourrées de talent qui ont fait les beaux jours du cinéma français depuis les années 1930. Pour mémoire, elle a commencé à tourner en 1937 à l’âge de 15 ans dans ‘la fessée’ de Pierre Caron, sous le pseudonyme Micheline Michel, mais c’est en 1939 alors qu’elle joue sous la direction de Georg Pabst le personnage de Jacqueline Presle dans ‘Jeunes filles en fleur’ qu’elle prendra le patronyme de Micheline Presle.



Elle a tourné avec les plus grands réalisateurs, Abel Gance, Marc Allégret, Sacha Guitry, Jean Grémillon, Claude Autant-Lara, Jean Delannoy, Joseph Losey, Jacques Demy…mais surtout Jacques Becker qui fit d'elle une star en 1944 dans "Falbala", puis ce sera ‘Boule de suif’ de Christian Jacque (1945), et ‘Le diable au corps’ de Claude Autant-Lara où elle se partage la tête d’affiche avec Gérard Philippe.

A partir des années 50, elle partagera sa carrière d’actrice entre la France et les États Unis, où elle a fait la rencontre de son second mari, William Marshall, fraîchement divorcé d’avec Michèle Morgan. Avec William Marshall, Micheline Presle aura une fille Tonie, elle-même actrice et brillante réalisatrice, précocement disparue en 2020 des suites d’une longue maladie (et jusqu’à ce jour, la seule réalisatrice ayant été récompensée par un César en 2000 avec ‘Venus, beauté – institut).



Les années 60 auront été marquées pour Micheline Presle outre ses rôles au cinéma par le personnage d’Eve, dans le feuilleton télévisé familial à succès ‘Les Saintes Chéries’, aux côtés de Daniel Gélin qui incarnait son ‘Biquet’ de mari…



Jusqu’en 2016, la vie de Micheline Presle se partagera entre cinéma, théâtre et télévision, avec une frénésie incroyable, preuve que l’activité, ça peut conserver ! On compte pas moins de 150 films au cinéma à l’actif de la carrière de celle qui a marqué le cinéma et les spectateurs durant de nombreuses générations.


Nul doute qu’un hommage lui sera rendu vendredi soir 23 février à l’occasion de la 49ème cérémonie des César…Mais si vous êtes en Périgord Noir, n’hésitez pas à venir nous retrouver pour le lancement de notre ciné-club Cinérama 24 au Bugue !



0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page