top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurGilbert

In the mood for...Cannes !



C’est dans un peu plus de cinq semaines que la Croisette va s’animer une nouvelle fois pour accueillir le Festival de Cannes. Pour cette 76ème édition, qui se tiendra du 16 au 27 mai prochains, l’affiche officielle n’est pas encore disponible, mais outre le Président du Jury – Ruben Östlund, qui a obtenu une seconde Palme d’or en 2022 - on connait d’ores et déjà quelques informations sur son menu.


Pour commencer, c’est avec ‘Jeanne du Barry’, le nouveau film de Maïwenn que le Festival va s’ouvrir le soir du 16 mai, le film étant projeté en avant-première mondiale (donc disponible en même temps sur tous les écrans). A la fois derrière et devant la caméra, Maïwenn partagera l’affiche avec Johnny Depp - dans le rôle de Louis XV -, dont ce sera le grand retour, ainsi qu’avec Benjamin Lavernhe (de La Comédie Française), Louis Garrel, mais aussi avec Pierre Richard, Noémie Lvovsky, Melvil Poupaud, India Hair, Pascal Greggory, pour n’en citer que quelques-uns.






Parmi les surprises attendues, il y aura aussi le retour d’Indiana Jones dans un cinquième épisode : ‘Indiana Jones et le cadran de la Destinée’, réalisé par James Mangold, qui sortira ensuite sur les écrans le 28 juin prochain. Mais à Cannes, un hommage sera rendu à Harrison Ford et ses 80 printemps, pour l’ensemble de sa riche carrière.


Autre bonne nouvelle, la présentation à Cannes du tout dernier film de Martin Scorcese, ‘Killers of the Flower Moon’, avec Leonardo di Caprio et Robert de Niro, entre autres…L’histoire de meurtres en série perpétrés en Oklahoma dans les années 1920 par la communauté Osage qui s’est enrichie à partir de l’extraction du pétrole présente dans ses sols…Le film sortira sur les écrans le 18 octobre prochain. Et bien sûr, les deux comédiens ont confirmé leur présence sur le tapis rouge du Festival pour présenter le film aux côtés de Martin Scorcese…



Voici d’ores et déjà quelques nouvelles susceptibles de mettre l’eau à la bouche des cinéphiles en attendant la conférence de presse prévue le 13 avril prochain…



On a appris par ailleurs le 2 avril dernier, par suite d’un cancer, la disparition à 71 ans d’un magnifique auteur, compositeur et producteur de musique japonais, et même acteur, Ryuichi Sakamoto. Révéré dans son pays natal, il l’était notamment aussi pour ses positions écologistes, antimilitaristes et antinucléaires, opinion renforcée après la catastrophe de Fukushima en 2011.

Côté musique, d’abord au sein du groupe YMO ‘ Yellow Magic Orchestra) il a été surtout inspiré par la musique électronique, et influencera les courants electropop, hip-hop et la musique techno…

En dehors de son pays natal, il attaque aussi une brillante carrière en solo dès 1980 .Le compositeur s’est fait un nom pour avoir signé de nombreuses bandes originales : on pense bien sûr au magnifique film ‘Furyo- Merry Xmas Mr Laurence’ (de Nagisa Oshima -1983), où il donne aussi le change à David Bowie en tant que comédien, ‘Le dernier empereur’( de Bernardo Bertolucci -1987), ‘Un thé au Sahara’ ( toujours de Bertolucci – 1990), puis ‘Talons aiguilles’ (Pedro Almodovar – 1991), puis ‘Snake eyes’ et ‘Femme fatale’ (réalisés par Brian de Palma, en 1998 et 2002)…Et plus récemment, en période de rémission après le traitement d’un cancer de la gorge en 2014, il signera également la musique du film ‘The Revenant’ réalisé en 2015 par le Alejandro González Iñarritu.



C’est par ailleurs Ryuichi Sakamoto qui sera aussi à l’œuvre pour la composition de la musique de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Barcelone en 1992 !

Son profil de comédien se fera plus discret, car il apparaîtra ça et là dans de seconds rôles, ainsi que dans quelques feuilletons tournés pour la télévision japonaise.


Nul doute que sa personnalité affirmée et son talent vont nous manquer….


Sur un autre registre, on a appris le 23 mars dernier la disparition à l’âge de 84 ans d’une actrice très présente à l’écran dans les comédies françaises des années 70-80 : je veux parler de Marion Game…

Elle était à l’affiche des ‘Bidasses en Folie ‘ (1971) mais c’est ‘L’albatros’ de Jean Pierre Mocky qui lance vraiment sa carrière au cinéma, alors qu’elle est déjà une comédienne qu’on retrouve à cette époque de façon très récurrente dans des pièces de théâtre de boulevard. Monter sur les planches a été son lot depuis 1966, et jusqu’à 2019, quand même !



Mais c’est surtout la télévision qui a rendu son visage et sa physionomie populaires aux yeux des Français, grâce à ses rôles divers et variés assurés dans des séries : Julien Fontanes, magistrat’, ‘ les Brigades du Tigre’, ‘Cas de divorce’, ‘Quai n°1’, ‘madame Le Proviseur’, ‘Boulevard du Palais’, ’Camping Paradis’… et depuis 2009, elle était ‘Huguette’, la partenaire attitrée de Gérard Hernandez. dans la sitcom diffusée sur M6 ‘Scènes de ménage’. Elle a également participé à de multiples occasions à des jeux télévisés, qui lui ont également assuré une certaine notoriété.


RIP !




0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page