Rechercher
  • Gilbert

Déconfinement : suite et fin !


Une fois n'est pas coutume, je reprends la plume non pas pour compléter une rubrique nécrologique - quoique...- mais bien pour partager avec vous la grande nouvelle de la réouverture des salles de cinéma, en attendant celle les théâtres et les salles de spectacle en général. Car si désormais il n'y a plus de contrainte d'éloignement dans les transports, qu'est ce qui empêche désormais ces réouvertures ?Certes, on comprend qu'il n'est pas simple au niveau des exploitants de ce salles de pouvoir procéder au respect des gestes barrières, au renouvellement régulier de l'air ambiant, sans compter que regarder un spectacle avec un masque sur le visage n'a rien d'une sinécure.

Côté cinéma : le 22 juin était le grand jour de la reprise ; je ne vous cache bien sûr pas le plaisir que j'ai eu à retrouver les grands écrans, l'obscurité de la salle, le moment où on se plonge littéralement dans l'histoire projetée...Même si les bande annonces encore en place annonçaient des sorties pour le mercredi 25 mars !?!?

Pour mon premier 'nouveau' film, j'avais choisi "L'ombre de Staline" (Mr Jones) d'Agnieska Holland (critique à lire dans la rubrique cinéma). Un film historique de très bonne qualité, tels que je les aime ! Suivi mardi par "Un fils" de Mehdi M. Barsaoui, le premier film passionnant d'un jeune réalisateur tunisien.


Le choix est donc assez vaste puisque les cinémas ont choisi non seulement de reprendre les films qui sont sortis juste avant le confinement : "De Gaulle", "la Bonne épouse", "La Communion" ou "le cas Richard Jewell"... et d'y adjoindre de grands films des années passées ("Inception"," Blackklansman", "Portrait d'une jeune fille en feu", "Judy" pour les cinémas Gaumont Pathé ), en attendant une programmation alléchante, dont pour les prochaines semaines toute une sélection de films estampillés "Cannes 2020", puis le remake live de "Mulan" par Niki Caro pour les studios Disney le 22 juillet , "les Parfums" de Grégory Magne le 1er juillet avec Emmanuelle Devos ( déclaré coup de coeur chez Gaumont Pathé) et surtout "Tenet", le nouvel opus de Christopher Nolan le 31 juillet prochain. Et probablement un certain nombre de surprises à découvrir au frais, tout particulièrement si l'été qui débute est aussi chaud que celui de l'année passée...


Je voulais juste conclure par un petit hommage à l'écrivain espagnol Carlos Luis Zafon, auteur de 8 romans tirés à plus de 38 millions d'exemplaires, disparu cette semaine bien prématurément d'un cancer du colon à 55 ans. Pour ceux qui ne l'auraient pas déjà fait, la lecture de 'L'ombre du vent' paru chez Grasset en 2004 ainsi que 'Le jeu de l'ange' paru en 2009 chez Robert Laffont sont des romans à découvrir absolument, tant ils allient l'amour des mots à de passionnantes intrigues historiques...



Bel été à tous, n'hésitez pas à prendre le frais en retournant massivement dans les belles salles obscures !