Rechercher
  • Gilbert

C'est le temps de l'été ...(et de l'amour, comme disait Françoise Hardy)

Le temps des copains et de l’aventure...


Mais aussi de la Fête du Cinéma, l’occasion pour tous les amateurs de cinéma de venir dans les nombreuses salles obscures de France, vivre de belles aventures et partager des émotions, bref d’assister à de beaux spectacles, et tout cela …à petit prix (4 Euros la séance).



Il y en a pour tous les goûts, car il n’y a pas que ‘Top Gun – Maverick’ ou ‘Elvis’ qui méritent le déplacement ! En cas de canicule, cerise sur le gâteau, il ne faut oublier que les salles sont climatisées.


Avec l’été, la publication de la Newsletter va comme chaque année s’interrompre, et reprendra en septembre, cette année dès le 8 septembre.


Avant de vous laisser partir en vacances – pour ceux qui le peuvent -, je voulais également, tradition oblige, rendre un dernier hommage à un grand Monsieur du cinéma, Jean Louis Trintignant, décédé le 17 juin dernier. Depuis la fin des années 50 jusqu’à ces dernières années, avec ‘Amour’ de Michael Haneke (2012), ou encore ‘les plus belles années d’une vie’ de Claude Lelouch, qui lui avait mis déjà le pied à l’étrier avec ‘Un homme une femme’ en 1966.

On se souvient bien sûr aussi de ‘Et Dieu créa la femme’ (Roger Vadim-1956) qui l’a lancé, et dans le désordre ’Le train’ (Pierre Granier-Deferre -1973), ‘Vivement dimanche’ (François Truffaut – 1983), (Le Conformiste’ (Bernardo Bertolucci – 1983), ‘Flic Story’ (Jacques Deray -1975), Z (Costa Gavras – 1969) ….



Au total, environ 140 films ou séries tournés durant cette soixantaine d’années, collaborant notamment pour des réalisateurs clé du cinéma d'auteur dont Costa-Gavras, Claude Lelouch, Éric Rohmer, Michael Haneke, Claude Chabrol, Bernardo Bertolucci, Dino Risi, Ettore Scola, François Truffaut, Bertrand Blier, Sergio Corbucci, Robert Hossein, Alain Robbe-Grillet, Enki Bilal, Jacques Audiard, Krzystof Kieslowski ou René Clément


Quand on pense à Jean- Louis Trintignant, on se rappelle aussi son goût prononcé pour la course automobile (il a été pilote professionnel) qui lui donnera l’occasion de rencontrer en 1980 son épouse Marianne Hoepfner, elle aussi célèbre pilote de rallye.


L’acteur depuis les années 90 avait pris de la distance malgré tout avec le milieu du cinéma, vivant dans l’humilité et le retranchement, surtout après le décès de sa fille Marie (née de son union avec Nadine) en 2003 dans des circonstances terribles. Malgré des retours sous les spots entre 2010 et 2019, il passait le plus clair de son temps dans son domaine viticole du Gard, où il s’est éteint…


Bel été à toutes et tous!






0 commentaire