top of page
Rechercher
  • Gilbert

Adieu Mylène on t’aimait bien…


Adieu, Mylène Demongeot, actrice (autrice et productrice) que les plus jeunes d’entre nous connaissaient probablement pour son rôle de Laurette Pic, qu’elle occupait aux côtés de Claude Brasseur (son mari Jacky), vacanciers apparaissant dans la saga des films ‘Camping’ (sortis respectivement en 2006, 2009 et 2015), réalisés par Fabien Onteniente…



Ses points communs avec BB sont nombreux : outre leurs physiques de jolies blondes ingénues, elles partagent aussi leur combat pour la défense des animaux et leur goût pour la Méditerranée. Mais Mylène Demongeot optera quant à elle très vite pour des tournages auprès de réalisateurs étrangers, ce sera avec Otto Preminger dans ‘Bonjour tristesse’ (1958) , puis avec de nombreux réalisateurs italiens, pays où Mylène deviendra particulièrement populaire : ‘la bataille de Marathon’ (Bruno Vailati et Jacques Tourneur), puis ‘les Garçons’ de Mauro Bolognini (1959), avec une scène mémorable dans laquelle elle donne la réplique à Laurent Terzieff, ou ‘l’inassouvie’ de Dino Risi (1960), puis ce sera ‘le Cavalier noir’ de Roy Ward Baker (1961).


Malgré un certain talent, les rôles dramatiques qu’elle a joués ne lui ont pas particulièrement profité. Elle passe donc à un registre plus léger, avec d’abord ses rôles espiègles et attendrissants dans les élégants marivaudages dans ‘A cause, à cause d’une femme’ et ‘l’Appartement de filles’ (1963) de Michel Deville. Effectivement, il semble que producteurs et public la préfèrent dans des séries populaires comme ‘Les Trois Mousquetaires’ de Bernard Borderie ou celle des ‘Fantômas’ d’André Hunebelle, lui apporteront davantage la reconnaissance du public.



Ses partenaires seront souvent prestigieux : de Jean Marais (trilogie des Fantômas), Yves Montant, David Niven, Roger Moore, Dirk Bogarde, Samy Frey, Jean-Paul Belmondo, Curd Jürgens, Michel Piccoli, Depardieu, Delon bien sûr…sans compter des affinités avec différentes figures comiques de la scène et de l’écran : Louis de Funès, Francis Blanche, Pierre Richard ….


Mylène Demongeot en tant qu’actrice se fait plus rare à l’écran après son mariage avec Marc Simenon en 1966 (le fils de Georges) à mesure qu’elle l’aide dans son activité de production, jusqu’à sa disparition en 1999, année après laquelle elle se consacrera essentiellement à l’écriture et à la défense de différentes causes. Puis elle revient à l’écran en alternant films d’auteur comme Bertrand Blier ou Cédric Kahn, mais se plait aussi à tourner pour le réalisateur Michel Gérard des comédies très populaires, ou se joindre au casting de la série des ‘Camping’ réalisée par Onteniente.


Mylène Demongeot enfin a été l’un des membres piliers des Grosses têtes de Philippe Bouvard, sur RTL, de 2013 à 2014.


Elle s’est éteinte à Paris le 1er décembre dernier, à l’âge de 87 ans, victime d’un cancer du péritoine…R.I. P




Remerciements pour les photos par ordre d'apparition à : BoulebardVoltaire.fr; Var-matin; la Nouvelle République; Paris Match; Delight magazine; Actérieur du Cinéma; PurePeople; Gala; Yahoo actualités.


0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page