Show More

Acteurs 

Max Boublil

Alice Isaaz

Malik Zidi

Noémie Lvovsky

Alain Chabat

Arthur Perier-Pillu

Camille Lou

Synopsis

En 1993, Max a 13 ans quand on lui offre sa première caméra. Pendant 25 ans il ne s’arrêtera pas de filmer. La bande de potes, les amours, les succès, les échecs. Des années 90 aux années 2010, c’est le portrait de toute une génération qui se dessine à travers son objectif..

Mon commentaire

Max (Max Boublil) est un trentenaire qui n’est pas forcément heureux dans sa vie. À l’occasion d’un retour dans le domicile de ses parents désormais disparus il met la main sur un tas d’enregistrements, de petits films et autres VHS, qu’il a décidé de revoir dans leur intégralité. Une sorte de bilan rétrospectif...Sous ses yeux et sous les nôtres défilent 25 ans de sa vie, depuis qu’il a reçu un caméscope pour Noël.
La réussite de ce film réside dans le côté volontairement artisanal de sa réalisation puisque sont mis bout-à-bout des morceaux de films d’époque redécouverts par Max. Tout semble d’autant plus authentique que ces petits films sont tournés avec plus ou moins d’agilité, respectant la maladresse du vidéaste débutant qui a reçu son premier caméscope. C’est l’histoire de toute une génération qui se déroule sous nos yeux : la découverte des premiers télephones portables, des premiers ordinateurs et du web, le passage à l’an 2000…Il est inutile de préciser que ces morceaux de vie nous montrent souvent des scènes cocasses, des blagues potaches, des jeux parfois délicieusement ridicules mais des saynètes très souvent attendrissantes ! Même si parmi les spectateurs du film on trouvera sûrement une majorité de ‘millenials’, les spectateurs des autres tranches d’âge pourront malgré tout retrouver le savoureux parfum de leur enfance ou de leur adolescence en s’identifiant à ces ados grandissant très vite….Mais « Play » n’est pas non plus qu’un film léger comme une bulle de savon : c’est une véritable réflexion sur l’amour, sur la fierté mal placée, sur le doute.
En tête de distribution on retrouve l’espiègle mais talentueux Max Boublil dans un éternel rôle comico-dépressif, aux côtés duquel papillonne pendant 25 ans un groupe de potes d’une grande fidélité, mais surtout la pétillante et séduisante Emma (Alice Isaaz), comédienne pleine de fraîcheur et de charme qui ferait chavirer bien des cœurs.
Au total, un film plein d’originalité, bien ficelé et rempli d’émotion qui séduira sans aucun doute un large public donc je fais volontiers partie.

Ma note :  15/20