Show More

Acteurs

Margot Robbie

Allison Janney

Sebastian Stan

Paul Walter Hauser

Julianne Nicholson

McKenna Grace

Synopsis

En 1994, le milieu sportif est bouleversé en apprenant que Nancy Kerrigan, jeune patineuse artistique promise à un brillant avenir, est sauvagement attaquée. Plus choquant encore, la championne Tonya Harding et ses proches sont soupçonnés d'avoir planifié et mis à exécution l'agression…

Mon commentaire

Tonya Harding (McKenna Grace) depuis sa plus tendre enfance a été propulsée sur les patinoires de Portland. Sa mère LaVona Harding (Allison Janney) au caractère inflexible ne rêve que d’une chose : en faire la championne des Etats-Unis, pour commencer. Ainsi, Tonya (Margot Robbie) est déscolarisée à l’âge de15 ans pour suivre un dur entraînement quotidien, sous l’œil intraitable de sa mère. Mais Tonya n’est pas heureuse, bousculée et battue par cette mère intransigeante  Pour s’échapper de ce joug, elle va tomber bientôt dans les bras d’un ‘beau’ jeune homme, Jeff (Sebastian Stan) avec lequel elle va vite se marier. C’est le grand amour mais très vite Jeff se révèle être un personnage violent qui bat  Tonya comme auparavant la battait sa mère. Tonya s’y résigne car elle ne connaît que cela, et ne vit que pour les compétitions et l’entrainement. Néanmoins, son manque flagrant d’éducation et sa grossièreté font qu’elle ne recueille guère de lauriers auprès des jurys, même si sa technique s’améliore.

Changeant de coach car son caractère est insupportable, Tonya va néanmoins commencer à sortir des limbes grâce aux fruits de son travail. Elle récupère ainsi plusieurs titres nationaux à la fin des années 80 mais elle est concurrencée par sa colocataire et amie Nancy Kerrigan qui se révèle très prometteuse. En 1993 cette dernière est sauvagement agressée à la sortie de la patinoire par un inconnu qui lui brise les genoux… Bientôt le FBI et la police qui enquêtent vont réaliser que le spectre de Tonya et de son mari Jeff plane autour de l’affaire…

Le réalisateur Craig Gillespie nous livre ici un bio pic musclé relatant la triste vie de Tania, patineuse  indigne mais pourtant prometteuse. Son ascension prendra du temps alors que sa descente aux enfers sera au contraire extrêmement rapide. C’est une peinture sans concession du milieu sportif – et de celui des médias qui reflète bien la souffrance que peuvent représenter ces séances d’entraînement pour prétendre atteindre la perfection.

L’actrice australienne Margot Robbie (Suicide Squad, Le Loup de Wall Street..) a été choisie d’emblée par le réalisateur pour incarner la fougueuse et imprévisible Tonya. Elle est même coup productrice du film Son interprétation est plutôt convaincante tout au long de cette triste histoire plutôt glauque. Malgré de belles scènes de danse sur la glace, ce film manque néanmoins souvent beaucoup d’âme : peut être est ce parce que Tania n’a jamais eu d’éducation, qu’elle a été une adolescente puis une adulte battue, tour à tour par sa mère incapable d’être tendre et maternelle, puis par son mari violent et à l’esprit limité? Le film m’a plutôt rendu mal à l’aise tant la violence gratuite est omniprésente tout au long du film, reflétant les agissements de personnages appartenant à un milieu social médiocre et psychologique plus que limité. D’une certaine façon, le drame dont est victime Nancy Kerrigan la patineuse prometteuse qui a été sauvagement agressée et ses conséquences ne remplissent au final qu’une toute petite moitié du film. On voit d’ailleurs Nancy très peu, pas plus sur la glace qu’en dehors, dans sa vie d’amie de Tonya …Dommage !

Quelques bons points néanmoins pour ce film: d’abord la construction narrative de cette histoire, qui analyse tour à tour les déclarations - parfois cocasses et contradictoires - de Tonya, de sa mère, de Jeff  et de son acolyte abruti Shawn et d’un journaliste suivant l’affaire et les événements passés.

Ensuite il faut reconnaître que l’interprétation globale est bonne et enfin que pendant ces deux heures on profite d’une bande originale très sympathique illustrant avec justesse l’ambiance des années 80 -90! Ce n’est toutefois pas suffisant à mon avis pour que le film reste gravé longtemps dans nos mémoires.

Ma note : 13/20