Acteurs 

Pio Marmaï

Céline Sallette

Carole Franck

Jean Marie Winling

Valérie Donzelli

Laurent Bateau

Maxence Tual

Synopsis

Roman aime Camille, autant qu'il aime ses deux filles. Mais il cache à tous un grave problème d'addiction, qui pourrait mettre en péril ce qu'il a de plus cher. L'amour a-t-il une chance quand la confiance est rompue?

Mon commentaire

Dès le premier regard, Roman (Pio Marmaï) et Camille (Céline Sallette) constituent avec leurs deux petites filles Bianca et Lucie une belle et jeune famille pour laquelle le bonheur semble régner sans aucune ombre. Leurs activités professionnelles respectives – il est dentiste, elle est cadre dans une entreprise parapharmaceutique - leur permettent même de mener une vie bourgeoise, aux côtés des parents de Camille, Christine (Carole Franck) et Paul (Jean Marie Winling), qui adorent leur gendre.

Cependant, Roman cache un grave problème dont il n’a jamais parlé avec Camille et qui brusquement va mettre en péril ce bel équilibre de façade, entraînant une réaction en chaîne mettant en péril tout ce qu’il a de plus cher…

Si Audrey Diwan était déjà connue pour ses talents de romancière, de journaliste et de scénariste, elle passe pour la première fois derrière la caméra pour ce film « Mais vous êtes fous », dont elle a co-écrit le scénario avec Marcia Romano (déjà scénariste de « la tête haute »). L’histoire est inspirée d’un fait authentique : celle d’un dentiste a priori très fréquentable et au-dessus de tout soupçon qui est en fait addict à la cocaïne depuis longtemps, mais qui jusqu’à présent est toujours parvenu à le cacher …C’est donc par hasard que Camille va le découvrir, suite à des analyses médicales pratiquées sur leur petite fille Bianca, hospitalisée d’urgence après un soudain accès de fièvre. Résultat : désarçonnée par cette nouvelle, elle est considérée comme suspecte et potentielle complice de Roman aux yeux de la police.

Là où le film fait mouche, c’est que la réalisatrice parvient à créer un véritable suspense autour de ses personnages qui peinent à comprendre comment la drogue a pu se diffuser chez la fillette. Même si on connaît le « responsable » du drame, il est important de prouver qu’il s’agit d’un simple accident et non pas d’un acte volontaire. Les relations entre Camille et Roman vont manifestement se dégrader, car la seule issue pour elle est de se désolidariser des actes de son conjoint…Comment faire d’ailleurs pour conserver à accorder une quelconque confiance à son compagnon et amant qui a toujours caché son addiction et qui pourrait retomber dans le piège infernal de la rechute ? C’est avec beaucoup d’intérêt qu’on suit l’évolution des rapports entre Camille et Roman, la séparation imposée par la justice et la virulence de l’entourage de Camille vis-à-vis des actes de Roman ayant finalement un effet inverse à celui recherché. Mais reprendre une vie commune ne signifie pas nécessairement d’oublier tout du jour au lendemain et de repartir comme si rien ne s’était passé. Dans leurs rôles respectifs, Céline Sallette et Pio Marmaï sont en tout point magnifiques dans ces personnages de colosses aux pieds d’argile.

A découvrir absolument.

Ma note : 16/20