Acteurs (v.o./v.f)

Craig T Nelson / Gérard Lanvin

Holly Hunter/ Déborah Perret

Sarah Vowell/ Louane Emera

Brad Bird/ Amanda Lear

Huck Milner/Timothy Vam Dorp

Samuel L Jackson /Thierry Desroses

.

Synopsis

 

Notre famille de super-héros préférée est de retour! Cette fois c’est Hélène qui se retrouve sur le devant de la scène laissant à Bob le soin de mener à bien les mille et une missions de la vie quotidienne et de s’occuper de Violette, Flèche et de bébé Jack-Jack. C’est un changement de rythme difficile pour la famille d’autant que personne ne mesure réellement l’étendue des incroyables pouvoirs du petit dernier… Lorsqu’un nouvel ennemi fait surface, la famille et Frozone vont devoir s’allier comme jamais pour déjouer son plan machiavélique.

Mon commentaire

Il aura fallu 14 ans à Brad Bird depuis le premier épisode -qu’il avait déjà réalisé- pour y donner une suite, toujours produite par les studios Disney /Pixar. Pari difficile après la réussite du décoiffant premier film sur cette famille de Super Héros, les Indestructibles !
En l’occurrence, ceux-ci n’ont plus le vent en poupe: malgré leurs super pouvoirs, les dégâts lors des poursuites musclées contre les délinquants sont souvent spectaculaires et coûtent bien plus chers que lorsque les méchants sont seulement été livrés à eux-mêmes. Les nouveaux moyens technologiques et les assurances peuvent suffire pour le traitement de la délinquance, qui ne nécessite plus la présence des super héros, jugés... ringards. Toute la famille Parr alias les Indestructibles doit se contenter de revenir à la vie du commun des mortels, au grand dam de Bob (Mr indestructible) qui voit s’éloigner tout ce qui a fait sa gloire !
Pourtant Bob et son épouse Hélène (ElastiGirl) à la demande de leur ami Lucius Best (alias Frozone) vont néanmoins se rendre à l’invitation d’un certain Winston Deavor, magnat du secteur des télécom richissime qui n’a de cesse de redorer le blason des super héros...en les montrant sous leur meilleur angle, équipés de micro-caméras qui diffusent en permanence au public leurs actions sous leur meilleur jour! Mais c’est Elastigirl qui est choisie comme héroïne pour combattre les méchants, Bob acceptant certes à regrets d’être cantonné au rôle de père au foyer, en charge des enfants : Violette en crise de pré adolescence, Flèche en écolier qui a du mal à se concentrer et Jackjack, le petit dernier encore bébé, dont Bob va découvrir les prouesses...Mais lorsqu’un nouvel ennemi apparaît, il va falloir que la famille fasse front et s’organise pour déjouer un plan tout à fait machiavélique....
Bon, pour commencer, c’est un film qui fleure bon (!) la culture très américaine et pas seulement du point de vue du cinéma : les super héros, c’est quand même leur truc! Cette remarque faite, on se dit que les rôles tenus par ElastiGirl et son Mr Indestructible de mari sont tout de même assez caricaturaux, même s’ils sont censés faire l’apologie de la gente féminine en super héroïne…même si la nouvelle combinaison d’Elastigirl est particulièrement sculpturale.

Arrêtons là les critiques acerbes: l’histoire est globalement bien écrite, avec un côté satirique plutôt bien senti en ce qui concerne le monde des nababs de la finance. Mais aussi en ce qui concerne la tendance au burn-out dont est victime Mr Indestructible face à ses chérubins. Et puis, il y a surtout le personnage de JackJack, petit dernier de la famille dont la découverte des pouvoirs exceptionnels réserve de grandes et belles surprises à tous, avec rire assuré....
Au total, « les indestructibles 2 » n’ont pas grand-chose à envier au film sorti en 2004 : cela constitue un divertissement de qualité encore une fois plein d’ingéniosité et de rebondissements qui ravira petits et grands et rassurera aussi les spectateurs américains sur la défense de leurs intérêts personnels en flattant un petit complexe de supériorité. Je suis prêt à parier que le n°3 arrivera avant 14 ans !

Ma note : 14/20