Acteurs

Gary Oldman

Kristin Scott Thomas

Ben Mendelsohn

Lily James

Ronald Pickup

 

Synopsis

Homme politique brillant et plein d’esprit, Winston Churchill est un des piliers du Parlement du Royaume-Uni, mais à 65 ans déjà, il est un candidat improbable au poste de Premier Ministre. Il y est cependant nommé d’urgence le 10 mai 1940, après la démission de Neville Chamberlain, et dans un contexte européen dramatique marqué par les défaites successives des Alliés face aux troupes nazies et par l’armée britannique dans l’incapacité d’être évacuée de Dunkerque.
Alors que plane la menace d’une invasion du Royaume- Uni par Hitler et que 200 000 soldats britanniques sont piégés à Dunkerque, Churchill découvre que son propre parti complote contre lui et que même son roi, George VI, se montre fort sceptique quant à son aptitude à assurer la lourde tâche qui lui incombe. Churchill doit prendre une décision fatidique : négocier un traité de paix avec l’Allemagne nazie et épargner à ce terrible prix le peuple britannique ou mobiliser le pays et se battre envers et contre tout. 

Avec le soutien de Clémentine, celle qu’il a épousée 31 ans auparavant, il se tourne vers le peuple britannique pour trouver la force de tenir et de se battre pour défendre les idéaux de son pays, sa liberté et son indépendance. Avec le pouvoir des mots comme ultime recours, et avec l’aide de son infatigable secrétaire, Winston Churchill doit composer et prononcer les discours qui rallieront son pays. Traversant, comme l’Europe entière, ses heures les plus sombres, il est en marche pour changer à jamais le cours de l’Histoire.

Mon commentaire

Après  son précédent film fantastique « Pan » en 2015, le metteur en scène britannique Joe Wright nous emmène au début la seconde guerre mondiale, alors que les troupes nazies déferlent sur l’Europe de l’Ouest en envahissant la Hollande, la Belgique et bientôt la France à travers la ligne Maginot.

Nous voici donc transportés Outre Manche, alors que le gouvernement conservateur de Neville Chamberlain (Ronald Pickup) s’ingénie à conserver la paix à n’importe quel prix perd pied  vis-à-vis de l’opposition. On ne cesse de lui reprocher son immobilisme et son laxisme. Seule issue pour le parti, la nomination d’un nouveau Premier Ministre. Mais le seul qui puisse être accepté par l’opposition  est Winston Churchill (méconnaissable Gary Oldman), dont l’image n’est pourtant pas au firmament depuis les différentes avanies subies par l’armée anglaise entre autres dans les Dardanelles en 1917.

Churchill est un personnage à  lui seul : déjà 65 ans, gros fumeur de cigares, grand buveur de whisky et affublé d’un parcours politique chaotique, il n’est pas de prime abord très bien accepté par ses pairs. Ses colères sont connues : on le craint ou on le fuit, car il se comporte parfois comme un véritable ours : la seule personne qui puisse le dompter et le calmer, c’est sa fidèle épouse Clémentine (Kristin Scott Thomas).

Chamberlain et le Vicomte d’Halifax  ne vont pas hésiter à comploter contre lui, car de leur côté ils restent persuadés qu’il faut négocier à tout prix un accord de paix avec Hitler via les bons soins des Italiens …Et de son côté, même le roi George VI reste assez sceptique vis à vis de lui !

Cette période de l’histoire est connue, d’autant qu’elle a même été récemment portée à l’écran par Christopher Nolan dans son superbe film « Dunkerque ». Ici en revanche, pas de scènes grandioses, ni de combats car toute ou presque a été filmé en  huis clos. On assiste somme toute à la projection d’un film très classique et d’un académisme total,  assorti d’une  mise en scène sans originalité et trop conventionnelle. Mais l’interprétation de Churchill par Gary Oldman est proprement époustouflante et suffit à monopoliser l’attention. Il est de toutes les scènes, à la fois d’une truculence et d’une aisance incroyables même dans les pires circonstances, mais il est impeccable et attendrissant dans sa fragilité de mari et de père de famille plein de doutes. On ne sait si tous les dialogues sont authentiques, mais ses réparties et remarques font souvent mouche et incitent même plusieurs fois au sourire. Bref, il est tout simplement magistral et sa prestation à elle seule mérite le déplacement. Sans doute un très bon prétendant pour l’Oscar du meilleur acteur 2018.

Ma note : 14/20