Show More

Vu en streaming sur Netflix - Saison 1: 8 épisodes (2021)

Acteurs 

Tahar Rahim

Jenna Coleman

Billy Howle

Ellie Bamber

Amesh Edireweera

Tom McInnerny

Synopsis

​

L'histoire de l’escroc Charles Sobhraj et les tentatives remarquables du diplomate néerlandais Herman Knippenberg pour le traduire en justice. Se faisant passer pour un négociant en pierres précieuses, Charles Sobhraj et sa compagne Marie-Andrée Leclerc voyagent à travers la Thaïlande, le Népal et l’Inde entre 1975 et 1976, commettant sur leur passage une série de crimes sur le « Hippie Trail» asiatique.

Mon commentaire

Cette série britannique originale présente l’avantage de revenir sur les actes pour le moins cruels et dénués de tout scrupule d’un véritable escroc métis de nationalité française, Charles Sobhraj (Tahar Rahim, méconnaissable !), installé à Bangkok, prétendument expert et négociant en pierres précieuses, dans les années 1975 et 1976. Charles et sa compagne québécoise Marie Andrée Leclerc (Jenna Coleman), plus soumise que réellement complice et véritablement amoureuse, vont arpenter durant cette période la Thaïlande, le Népal et l’Inde. Ils auront forcément l’occasion de croiser sur leur chemin un important nombre de jeunes touristes en verve d’émotions et d’autres sensations exotiques que représentaient ces contrées dans ces années-là…Mais le simple fait de rencontrer ces ‘Bonnie & Clyde ‘ de cette époque aux confins de ces contrées asiatiques pourra souvent être fatal pour eux. C’est Herman Knippenberg (Billy Howle), jeune diplomate pugnace travaillant à l’Ambassade des Pays-Bas à Bangkok, qui, contre vents et marées et surtout sans aucun moyen financier ni soutien policier local, va se mettre en quête de les démasquer, à mesure que sont identifiées les victimes notamment néerlandaises, assassinées ou disparues dans des circonstances tragiques.

Chacun des huit épisodes présentés durant cette première saison reprend les histoires subvenues à différents touristes dans ce laps de temps … Au fil des épisodes se révèle de façon de plus en plus marquée la psychologie de Charles Sobhraj qui visiblement souffre d’un complexe d’infériorité, notamment du fait de son origine et métissage, mais également de sa condition modeste, impliquant une jalousie évidente vis-à-vis de jeunes couples européens plutôt aisés et cultivés en recherche d’exotisme.

Même si on ne peut s’empêcher de frissonner d’horreur devant ses actes meurtriers perpétrés et souvent prémédités, on est effectivement comme fasciné devant le pouvoir maléfique de Charles, qui utilise à plein son pouvoir conjoint de séduction et de rassurance comme pour mieux emprisonner ses proies à la manière d’un vrai serpent charmeur qui attaque quand on ne s’y attend plus… Le jeu de Tahar Rahim en la matière est assez impressionnant et contraste d’ailleurs fortement avec celui de sa compagne Jenna Coleman, belle actrice britannique, qu’on a du mal à accepter, malgré un charme indéniable, comme une québécoise pur-jus…

Autre problème : les perpétuels aller- retours temprels qui ne facilitent pas la compréhension des histoires et sont assez pesants!

Outre des paysages bien entendu enchanteurs, l’atmosphère des 70’s est particulièrement bien reconstituée grâce aux costumes mais également à une bande originale sympa et bien choisie, ce qui fait que la série vaut le détour, même si clairement la personnalité du tueur en série Charles Sobhraj fait vraiment froid dans le dos ! A préciser que les 4 premiers épisodes sont réalisés par Tom Shankland, alors que les 4 derniers le sont par Hans Herbots, tous deux jouant parfaitement avec les codes du thriller des années 1970.

Ma note :  14/20