Le portrait de Mme T.
Le portrait de Mme T.
press to zoom

Au Guichet Montparnasse jusqu'au 15 mai 2022 ( et plus pour reprise)

Présentation

Approché par un client énigmatique pour faire le portrait de la célèbre actrice Madame T, le peintre Marius David parvient, après maintes réticences de celle-ci, à la convaincre d'accepter.
Un dialogue surprenant s'initie, dévoilant avec tendresse et humour, deux histoires entremêlées de manière imprévue et le pouvoir de l'art, de nous révéler l'autre et nous-mêmes.

Mon commentaire

Il faut savoir que ‘le portrait de Madame T’est une pièce d’origine roumaine, produite par le Théâtre National Radio Bucarest avec Olga Tudorache, LA Grande Dame du théâtre roumain. La pièce a été récompensée à Bucarest par de nombreux prix, équivalents de nos ‘Molière’.

C’est Ana Maria Bamberger qui a été chargée de l’adaptation française, quant à la mise en scène, elle a été confiée à Catherine Mahieu, qui incarne également cette fameuse Madame T. sur scène.

Madame T., célèbre actrice en pleine répétition, reçoit la visite étrange de Marius David (Joël Grimaud), un peintre portraitiste, mandaté par un client énigmatique. Passé le stade des réticences, Madame T. se laisse convaincre, mais au prix de découvrir qui, parmi ses admirateurs, est à l’origine de cette commande saugrenue…Pour le découvrir, Madame T. va devoir ouvrir son cœur à son visiteur, qui lui a promis de révéler son identité lorsque l’ œuvre sera achevée.

De fil en aiguille, on découvre la personnalité de cette actrice, femme apparemment si sûre d’elle mais qui cache finalement une grande fragilité. Les échanges entre elle et le peintre sont d’abord souvent teintés de méfiance, puis progressivement d’humour et chaque fois de plus de complicité…

Sur une idée de base originale qui permet à deux arts apparemment différents de se rencontrer, ‘le portrait de Madame T.’ offre un beau moment de tendresse et même d’émotion. Il faut souligner le jeu des acteurs, celui volontairement tout en retenue de Joel Grimaud bien sûr, mais tout particulièrement l’interprétation de Catherine Mahieu qui sait aussi bien jouer la diva que la femme fragile en manque de reconnaissance et d’amour. Un très joli moment de théâtre !

Ma note : 15/20