Show More

Acteurs :

Dany Boon

Guillaume Gallienne

Alice Pol

Ahmed Scylla

Camille Lellouche

Henry Guibet

Holt McCallany

Synopsis

Monsieur de Pontagnac a eu un coup de foudre pour une jolie jeune femme. Ce qu’il n’avait pas prévu c’est que celle-ci n’est autre que Victoire, la femme d’un de ses amis, Vatelin. Et si le notaire le prend plutôt bien, Victoire, elle n’est pas si simple à manipuler. Surtout, la mésaventure a lancé dans leur société un sujet – et un petit jeu étonnant autour de la fidélité des uns et des autres. Alors quand entrent dans l’arène Rediop, soupirant de Victoire, et Suzy, ancienne flamme de Vatelin, le jeu se corse encore.

Mais quelle mouche a donc piqué Jalil Lespert (dont les « Yves Saint Laurent », en 2014 ou « Vents contraires » en 2011 avaient su attirer notre attention) pour se hasarder à l’adaptation au cinéma d’une pièce de Feydeau ? On sait pertinemment qu’ils sont nombreux ces réalisateurs même expérimentés à s’y être cassé les dents, car les portes qui claquent et les amants en tout genre pris sur le vif en flagrant délit de tromperie, c’est définitivement au théâtre qu’on peut apprécier le genre, mais pas vraiment au cinéma...

L’histoire nous fait faire la rencontre d’Edouard de Pontagnac (Guillaume gaullienne) un coureur invétéré, marié de surcroît, au point qu’il suit à la trace depuis plusieurs jours la jeune et jolie Victoire (Alice Pol) qui n’est autre que l’épouse de son ami René Vatelin (Dany Boon), notaire de son état, un peu benêt qui finalement l’accepte assez bien. Lui-même a eu une aventure avec une femme américaine Suzy...Évidemment, tout ce petit monde va s’entrecroiser, d’autant que Victoire de son côté a une aventure avec Rediop (Ahmed Scylla) ...
Le film a été re-transposé dans les années 60, ce qui lui donne de plus un côté kitsch qui rappelle les joyeuses comédies pas toujours très finaudes de l’époque. Mais la mise en scène se révèle d’une platitude sans nom, les dialogues ‘nouveaux’ adaptés de Feydeau ne sont même pas drôles, donc personne ne rit ni ne sourit vraiment lors du déroulé de cette histoire abracadabrantesque. Et que dire de l’interprétation au total ? Elle en rajoute tant tout est sur joué, Danny Boon se payant le luxe même de plagier de Funès dans un de ces plus mauvais rôles. Quant à Guillaume Gallienne, son rôle n’est clairement pas à son avantage non plus.
Un seul conseil : passez votre chemin, malgré une distribution alléchante, il n’y a rien à voir !

Ma note :   05/20