le cabaret des mémoires
le cabaret des mémoires
press to zoom

Résumé

Demain matin, Samuel ira chercher sa femme et leur premier né à la maternité. Alors, en cette dernière nuit de solitude, à l’aube d’une vie qui ne sera plus jamais la même, Samuel veille. Partagé entre exaltation et angoisse, il se souvient du passé, songe à l’avenir, tente d’endosser son nouveau rôle de père.
Cette nuit est hantée par de nombreuses histoires. Celle de ses aînés, et d’abord celle de sa grand-tante, la fabuleuse Rosa, installée après la Seconde Guerre mondiale au Texas où elle a monté un cabaret extraordinaire. Celles que Samuel se racontait enfant, lorsqu’avec ses cousins il se déguisait en cow-boy et jouait à chercher sa grand-tante dans le désert d’une Amérique fantasmée, face à des ennemis imaginaires. Celles que Rosa, désormais ultime survivante d’Auschwitz, raconte chaque soir sur les planches. Toutes ces histoires, Samuel les partagera avec son fils, l’enfant de la quatrième génération qui naît alors que Rosa fait ses adieux à la scène.
Il n’y aura bientôt plus aucun témoin pour transmettre, mais il restera le récit, la fiction, capables de dévoiler ce qu’on croyait disparu, d’évoquer l’indicible, d’empêcher les falsificateurs de dénaturer le passé. Au Cabaret des mémoires, il s’agit de ne pas oublier, jamais. Et pour Samuel, de comprendre que l’enfant qu’il a été doit passer le relais à celui qu’il s’apprête à accueillir. Roman intimiste, conte moderne, Le cabaret des mémoires entrelace les fils de la transmission au cours d’une bouleversante nuit initiatique à la puissance universelle.

Mon Commentaire

‘Le Cabaret des mémoires’ est le troisième roman de Joachim Schnerf, jeune auteur à la sensibilité toujours en éveil. Avec ce nouvel ouvrage, il nous fait partager les idées de Samuel, un tout jeune père, lors d’une longue soirée préliminaire au retour de sa compagne Léna et de son premier-né à la maison.

Mais lors de cette nuit, Samuel, quelques heures avant son changement de statut pense également au passé : sa jeunesse innocente et les souvenirs de jeux de cowboys qu’il partageait avec ses cousins, mais aussi l’histoire de ses ancêtres, dont cette incroyable tante Rosa, seule survivante d’Auschwitz, qui a trouvé refuge outre Atlantique après la Seconde Guerre Mondiale, et a monté au fin fond du Texas un Cabaret des Mémoires , pendant lesquelles les représentations sont là comme pour exorciser les horreurs des persécutions nazies.

Ce très court roman plein de délicatesse évoque le temps qui court bien sûr mais aussi la nécessité pour Samuel d’être le ‘passeur d’histoire’, celui qui a eu la chance de connaître certains de ses aïeux mais aussi qui devra passer le flambeau à son fils, le représentant de la quatrième génération. On ne peut qu’être sensibilisé à notre tour aux réflexions de Samuel sur la responsabilité de la paternité, et à la nécessité de ne pas laisser de tragiques évènements s’oublier à travers les générations.

Dans ce roman, les chapitres alternent allègrement sur la vie de Rosa, ses souvenirs et le présent des représentations, mais aussi sur celle de Samuel, son présent et son passé, rendant la lecture au total un peu confuse tant on a parfois du mal à faire la part des choses entre l’imagination et la réalité, c’est un peu dommage…De plus, il semble qu’à l’aube de cette paternité qui arrive, c’est aussi la noirceur qui domine…On aurait aimé comme dans ‘Cette nuit’ ( Premier roman de l’auteur, récompensé par le Prix Orange en 2018) trouvé une note humoristique qui aurait été la bienvenue.

‘Le Cabaret des mémoires’ reste néanmoins un bel ouvrage intimiste doublé d’un message fort sur la nécessité de ne jamais oublier, c’est déjà pas mal !

Ma note : 14/20
Joachim Schnerf lecteurscom.jpeg

Photo lecteurs.com