Acteurs

Bryan Cranston

Laurence Fishburne

Steve Carrell

J.Quinton Johnston

Yul Vazquez

Synopsis

En 2003, Larry « Doc » Sheperd, un ancien médecin de la Navy, retrouve Sal Nealon, un gérant de bar et le révérend Richard Mueller. Tous les trois ont combattu ensemble au Vietnam mais ils ne s’étaient pas revus depuis trente ans. Larry est venu leur demander de l’accompagner aux funérailles de son fils, mort au combat en Irak et dont le corps vient d’être rapatrié aux Etats-Unis. Sur la route, l’émotion se mêle aux fous-rires car les trois hommes voient leurs souvenirs remonter et ils retrouvent leur camaraderie...

Mon commentaire

2003, Pennsylvanie, retrouvailles de vieux amis: Larry ‘Doc’ Sheperd (Steve Carell) retrouve Sal Nealon (Bryan Cranston) barman de seconde zone. Il le persuade de l’accompagner pour revoir un troisième larron Richard Mueller (Laurence Fishburne). Quel est leur point commun ? Tous trois sont des vétérans de la guerre du Vietnam, qui les a transformés. Si Larry, médecin chez les Marines dans une vie antérieure semble mener une vie ‘normale’ malgré son veuvage et depuis son petit séjour derrière les barreaux à l’issue de la guerre, Sal dans son bar cultive les rancœurs qu’il noie dans la boisson ; quant à Mueller, changement de vie : marié désormais, il est devenu pasteur et prêche depuis 30 ans !

Mais en ce jour, Larry a besoin de leur soutien moral, en souvenir de cette époque : il vient en effet de perdre son fils unique, tué à Bagdad lors d’une « mission de défense ». Il a besoin de leur présence et de leur solidarité pour l’enterrement....qui ne se fera pas au cimetière d’Arlington, comme le colonel Willits (Yul Vazquez), qui dirigeait le peloton des Marines l’exige. Commence alors un long périple pour le cercueil et les trois amis…

Le metteur en scène Richard Linklater nous emmène dans un très long road movie (ou plutôt track movie, si l’on considère le temps passé en train) aux côtés de ces héros d’hier. Ils ont certes vieilli mais ont conservé intacts leur camaraderie et leurs souvenirs du Vietnam. Ce qui est intéressant ici, c’est le choix délibéré de traiter d’un sujet dramatique sur un ton plutôt comique, même si dans certaines scènes il se dégage quelque émotion. Les dialogues sont souvent incisifs et drôles, même si certaines réparties relèvent d’un humour très masculin plutôt potache. En fait, on assiste à une analyse critique en bonne et due forme de l’implication des Etats Unis dans les conflits mondiaux et à une satire sur le fonctionnement de l’armée choc des Marines. Le regard du metteur en scène s’avère souvent désabusé alors que les héros font le constat de la perte de leur jeunesse et de l’insouciance qui va avec, tout cela avec une mise en scène extrêmement classique.

Malgré quelques temps morts, des digressions et des longueurs inutiles qui nuisent au récit, le film tient la route surtout grâce à la qualité de l’interprétation des trois vétérans au tempérament très contrasté, avec une mention spéciale pour Bryan Cranston dans un rôle d’extraverti au grand cœur.

Ma note : 13/20