Acteurs 

Catherine Deneuve

Juliette Binoche

Ethan Hawke

Ludivine Sagnier

Manon Clavel

Alain Libolt

Christian Crahay

Synopsis

Fabienne, icône du cinéma, est la mère de Lumir, scénariste à New York. La publication des mémoires de cette grande actrice incite Lumir et sa famille à revenir dans la maison de son enfance. Mais les retrouvailles vont vite tourner à la confrontation : vérités cachées, rancunes inavouées, amours impossibles se révèlent sous le regard médusé des hommes. Fabienne est en plein tournage d’un film de science-fiction où elle incarne la fille âgée d’une mère éternellement jeune. Réalité et fiction se confondent obligeant mère et fille à se retrouver...

Mon commentaire

Fabienne (Catherine Deneuve) est une grande actrice française comme il en reste peu. Alors qu’elle s’apprête à publier une autobiographie, sa fille Lumir (Juliette Binoche), scénariste aux Etats Unis, vient lui rendre visite en France avec son mari Hank (Ethan Hawke), comédien de série B et leur fille Charlotte. Mais Fabienne est surtout très préoccupée par le tournage de son nouveau film, une science fiction dans lequel elle incarne le rôle d’une fille vieillissante qui doit faire face à une mère (Manon Clavel) dont l’âge s’est figé suite à une thérapie subie dans l’espace qui a bloqué son vieillissement.

Forcément, pour Fabienne, c’est l’heure du bilan, d’autant que Lumir lui fait remarquer qu’un certain nombre d’éléments de sa biographie ne sont pas tout à fait exacts…

Un an après sa Palme d’Or cannoise pour une « Affaire de famille », le réalisateur japonais Hirokazu Kore-eda nous livre ici une nouvelle étude sur la famille, basée cette fois sur les rapports au sein du milieu du cinéma. Il décortique ainsi l’histoire d’une star qui a du mal d’une part à accepter de vieillir, de se voir ravir les rôles clé par des actrices forcément plus jeunes et plus en phase avec la génération d’aujourd’hui. C’est à la fois un constat d’amertume qui en ressort, quand on comprend que la vie de l’artiste a éclipsé totalement celle de femme et de mère. Ainsi Fabienne, qui est parfaitement interprétée par une Catherine Deneuve souvent cynique voire cruelle avec son entourage assume pleinement son besoin de reconnaissance de la part du public. Face à elle, Lumir - quel drôle de prénom ! – constitue un personnage en opposition et en rébellion contre cette star qui n’a pas su l’aimer : Juliette Binoche en contrepoint incarne ce rôle de fille clairvoyante mais aimante malgré tout avec beaucoup de talent et contribue à diffuser de l’émotion.

On aurait pu craindre que le fait de réaliser un film sur une famille française du point de vue d’un réalisateur japonais aurait pu conduire à des incongruités : il n’en est rien, ce qui tend à confirmer le talent de Kore-eda qui est devenu réellement maître dans l’analyse des sentiments au sein d’une famille, quelle qu’en soit l’origine. Sans oublier que le film interpelle aussi par son approche pointue sur le milieu du cinéma français, comme si le metteur en scène rendait un hommage à celui-ci.

Un très joli moment à passer grâce au regard mesuré et doux de Kore-eda qui porte une attention particulière sur les rapports compliqués entre deux femmes aux caractères fort différents.

Ma note :  15/20