Show More

 FILM VU EN STREAMING sur Netflix (sortie déc. 2020)

Acteurs 

Elio Germano

François Cluzet

Matilda De Angelis

Tom Wlaschiha

Luca Zingaretti

Fabrizio Bentivoglio

Leonardo Lidi

Synopsis

​L'histoire de ‘L'île de la Rose’, une plate-forme construite de toute pièce par l'ingénieur Giorgio Rosa en 1968 au large de la côte Italienne en dehors des eaux territoriales qui devient bientôt un état indépendant. Rosa attire ainsi l'attention du monde, et du gouvernement

Mon commentaire

Le réalisateur italien Sydney Sibilia n’est pas très connu en France. ‘L’incroyable histoire de l’Ile de la Rose’ est en effet son quatrième long métrage, qui est inspiré – très librement- d’un évènement réel qui s’est passé dans les années 60 en Italie, au large de Rimini, en Mer Adriatique : la réalisation de toutes pièces par un ingénieur original mais brillant d’une île artificielle, conçue à partir d’une plateforme installée en dehors des eaux territoriales italiennes. Mais notre génial ingénieur Giorgio Rosa (Elio Germano) ne se satisfait pas de sa création de 400m2 : avec ses amis (un camarade de fac, un naufragé, un apatride, une mineure enceinte) ils vont transformer l’île en lieu branché le temps d’un été 1968. Mais la fête ne suffisait pas à combler Giorgio : il voyait plus grand. Et pourquoi ne pas déclarer son indépendance de l’Italie ?

Si on se réjouit de cette histoire plutôt loufoque  -qui n'est pas sans rappeler les créations de Wes Anderson - grâce à l’interprétation convaincante du personnage réellement habité de Giorgio, il faut admettre que le film manque malheureusement de profondeur, notamment en ce qui concerne l’écriture des rôles secondaires, qui auraient mérité d’être davantage travaillés. Le film pâtit également d’une mise en scène très -trop ! - conventionnelle, d’autant que l’histoire d’amour qui sert de fil rouge au scénario constitue malheureusement un lien bien trop ténu pour être réellement crédible.

Néanmoins, l’idée de créer de toutes pièces un micro-état indépendant avec ses propres règles et sa propre langue à quelques encablures d’un état italien plongé dans le carcan des conventions et largement influencé par les recommandations des instances papales avait de quoi séduire, et cela donne d’ailleurs lieu à quelques scènes fort sympathiques et souvent drôles. De même, on appréciera à sa juste valeur les délibérations de l’époque du Conseil de l’Europe sur l’idée de créer de toutes pièces un état indépendant et libre de tout engagement… A cela il faut ajouter une bande originale bien inspirée qui donne bien entendu envie de bouger et de rejoindre temporairement cette bien étrange communauté…Au total, une gentille comédie sans prétention certes pas parfaite mais plutôt agréable à regarder. Il est d’ailleurs surprenant d’apprendre que l’histoire a eu pour conséquences de modifier définitivement certaines règles internationales…

Ma note :  14/20