Acteurs 

Jalil Lespert

Louise Bourgoin

Mélanie Doutey

Jean-Marie Winling

Nathan Willcocks

Rio Vega

Garance Clavel

Synopsis

Depuis l’enfance, François a consacré sa vie au bois. Celui des arbres des forêts du Jura, qu’il connait mieux que personne. Il dirige la scierie familiale avec sa femme Noémie, et tous deux rêvent d’avoir un enfant sans y parvenir. C’est alors que François rencontre Patricia, qui vient de s’installer dans la région. Commence une liaison passionnelle. Très vite, Patricia tombe enceinte. François vacille...

Mon commentaire

Raphaël Jacoulot, pour son quatrième film nous emmène dans sa région d’origine, le Jura. Il nous fait découvrir des sites magnifiques et rencontrer François Receveur (Jalil Lespert), le dirigeant d’une scierie familiale et sa femme Noémie (Mélanie Doutey), qui ont du mal à s’en sortir économiquement. Si côté commandes, la situation est tendue, côté vie privée, ce n’est guère mieux : malgré un amour intense et de nombreuses tentatives d’insémination artificielle, l’enfant tant désiré n’arrive toujours pas. A tel point que Noémie envisage désormais l’adoption, au grand dam de François qui ne rêve que de paternité. C’est alors qu’il fait la rencontre de la superbe Patricia Barrero (Louise Bourgoin) et de son mari Philippe (Nathan Willcoks), un couple de clients récemment installé dans la région, venu pour installer une terrasse en bois…François entreprend rapidement une liaison passionnelle et Patricia tombe enceinte…

Ce qui est intéressant avant tout dans cette histoire de couples, c’est évidemment l’analyse du besoin de paternité qu’éprouve François, ce chef d’entreprise parfois un peu rugueux et surtout peu disposé à montrer ses sentiments en public…Pourquoi cette paternité revêt-elle tant d’importance à ses yeux, est-ce pour la postérité, pour le besoin de transmettre, le sens du sang ? Lui -même n’arrive pas vraiment à l’exprimer…

On appréciera surtout la façon dont les sentiments de François sont analysés à mesure qu’ils évoluent vis-à-vis de sa femme Noémie stérile, mais pourtant prête à tout pour sauver leur entreprise et leur couple, en même temps que la passion enflammée vis-à-vis de Patricia prend de l’intensité. Et de l’autre côté, la façon dont le comportement maternel des deux femmes évolue. Du coup, c’est surtout le jeu superbe du magnifique trio d’acteurs, extrêmement convaincant, qui donne du sens à ce drame… Parce qu’en revanche, on regrettera un certain manque de crédibilité à cette histoire, qui évolue du pur drame amoureux au thriller avec un dénouement un peu bâclé qui laisse le spectateur sur sa faim. Et cela est un peu dommage, même s’il faut reconnaître qu’il y a un peu de Chabrol dans la mise en scène de Raphaël Jacoulot.

Ma note :  15/20