Acteurs 

Helen Mirren

Ian McKellen

Russell Tovey

Jim Carter

Mark Lewis

Synopsis

 

Escroc professionnel, Roy Courtnay a déjà en vue sa prochaine cible : Betty McLeish, récemment devenue veuve, dont la fortune s'élève à des millions de dollars. Dès la première rencontre entre Roy et Betty, l'arnaqueur commence par faire son numéro bien rodé de manipulateur et la veuve, visiblement séduite, semble facile à duper. Mais cette fois, ce qui avait l'air d'une simple arnaque prend l'allure d'un jeu du chat et de la souris aux enjeux de grande ampleur. Tandis que Roy et Betty découvrent des supercheries bien plus insidieuses, les voilà qui plongent dans un monde de dangers, de complots et de trahisons …

Mon commentaire

 

Roy Courtnay (Ian McKellen) et Betty McLeish(Helen Mirren) sont deux octogénaires en manque de compagnie depuis la disparition de leurs conjoints respectifs. Roy a certes un fils, Robert, mais il vit en Australie ; Betty n’a plus que Steven (Russell Tovey), étudiant en histoire, près d’elle. Grâce aux sites de rencontre, il est possible désormais d’y remédier pour lier connaissance et se recréer un cercle amical afin de conjurer la solitude.

Ainsi Roy et Betty se rencontrent autour d’un dîner : ce n’est plus l’âge du coup de foudre, mais néanmoins Betty commence à s’attacher à Roy, charmant gentleman, ou tout au moins au personnage qu’il joue. Car Roy est en fait un vétéran roublard qui ne vit plus que d’escroquerie et maîtrise d’une main de maître l’art du mensonge...Inutile de se poser la question de qui pourrait être sa prochaine cible !

Pour son nouveau film, le très inégal et souvent surprenant réalisateur américain Bill Condon -la Belle et la Bête (2017), Mr Holmes (2016) déjà avec Ian McKellen, ‘Dreamgirls’ en 2007) nous emmène dans une comédie-polar très british qui de prime abord peut paraître assez conventionnelle, tant on a été habitué à voir dans ce genre de film sur les cartes vermeil un comédien comme Michael Caine jouer dans des histoires du même genre …Mais, erreur, il s’agit ici d’un véritable thriller, certes au scénario un peu abracadabrantesque qui se laisse se voir sans déplaisir, d’autant que les personnages sont particulièrement attachants. Et puis voir Ian McKellen (alias le Gandalf du ‘Seigneur des Anneaux’) passer en un clin d’œil d’un papy gâteau à un sordide escroc puis à un manipulateur gentleman arnaqueur hors pair a tout de réjouissant ! A partir d’un simple dîner entre personnes du troisième âge, les rebondissements dont on ne dira rien tiennent en haleine jusqu’au bout. Pas si mal !

Ma note :  14/20