Show More

Acteurs

Vincent Lindon

Galatea Bellugi

Patrick d’Assumçao

Anatole Taubman

Synopsis

Jacques, grand reporter pour un quotidien français reçoit un jour un mystérieux coup de téléphone du Vatican. Dans une petite ville du sud-est de la France une jeune fille de 18 ans a affirmé avoir eu une apparition de la Vierge Marie. La rumeur s’est vite répandue et le phénomène a pris une telle ampleur que des milliers de pèlerins viennent désormais se recueillir sur le lieu des apparitions présumées. Jacques qui n’a rien à voir avec ce monde-là accepte de faire partie d’une commission d’enquête chargée de faire la lumière sur ces événements

SUR LES ECRANS A PARTIR DU 14 FEVRIER

Mon commentaire

Xavier Giannoli est décidément un metteur en scène très éclectique. Après « À l’origine » en 2008, «Superstar » en 2012 et le récent « Marguerite », il nous emmène cette fois dans le monde très feutré et étonnant de la religion, depuis les arcanes du Vatican, aux fervents croyants amateurs d’apparitions divines!

Jacques (Vincent Lindon) est un grand reporter photographe pour Ouest France qui couvre avec un ami les grands conflits mondiaux. Ils viennent d’ailleurs d’être les victimes d’une terrible explosion en pleine guerre au Moyen Orient : son ami a été tué et lui a eu l’oreille endommagée sérieusement. À son retour en France, il n’aspire qu’au calme absolu et à la pénombre. Cependant, en pleine retraite dans sa campagne, il reçoit un mystérieux appel téléphonique du Vatican, qui le convoque à Rome. On le charge de mener en toute discrétion enquête ‘canonique’ : une toute jeune femme, Anna (Galatea Bellugi), placée en foyer puis en au sein d’une organisation religieuse, a vu des apparitions de la Vierge à plusieurs reprises dans un village du sud-est de la France.

Jacques a pour mission de vérifier la véracité de ces Apparitions, afin que le Vatican valide ou invalide les témoignages de la jeune fille, qui pourrait être considérée si tout cela s’avérait exact comme Elue divine…Jacques rejoint bientôt une commission composée de personnes liées au clergé local et à la médecine psychiatrique pour recueillir puis analyser les témoignages d’Anna, mais aussi les arguments en défense du Père Borodine (Patrick d’Assumçao), soutien inconditionnel – mais intéressé - d’Anna, qui se refuse à obéir aux ordres du Vatican par lequel il a été suspendu de ses fonctions.

Xavier Giannoli nous confesse que cette histoire pour le moins étrange est basée à l’origine sur un fait divers publié dans un journal local. Cette idée d’Apparition mystique l’a séduit d’emblée, d’où un scénario original qu’il a écrit lui-même. Son idée bien entendu est d’opérer à une étude détaillée sur les dessous du Vatican et de la religion d’abord, mais aussi sur la reconnaissance officielle et la validation des phénomènes paranormaux. Quand on connaît toute l’industrie qui tourne autour de lieux comme Lourdes, il est nécessaire de faire toute la pleine lumière sur ces Apparitions, surtout qu’elles sont sources d’exploitations commerciales dans le monde entier via les médias actuels. Grâce à l’interprétation sans faille de Vincent London et celle de la jeune Galilea Bellugi, véritable révélation du film, on suit avec beaucoup d’intérêt l’enquête menée par notre reporter. De prime abord totalement réfractaire au milieu dans lequel il évolue, le comportement entier et carré de Jacques va évoluer progressivement vers le doute puis vers une certaine bienveillance à mesure qu’il découvre la personnalité séduisante et douce d’Anna. De ce point de vue, il est indéniable que le film fait preuve d’une certaine originalité et amène tout un chacun à se poser des questions. Hélas, le scénario tortueux se perd dans une multitude de détails et de rebonds plus ou moins liés aux vies des enfants nés sous X et placés en foyers, sur leurs attaches et leurs évolutions, leurs fréquentations jusqu’à leur majorité...Xavier Giannoli déterre des relations enfouies et multiplie les digressions, aboutissant à une fin plutôt étrange et ratée à mon sens. On aurait nettement préféré que ce film – de plus un peu trop long - s’arrête avant, quitte à conserver à cette histoire une part du mystère qui l’entoure, d’autant que le sujet est traité sans dogmatisme et qu’on comprend bien que le film est une quête sur la recherche de la vérité.

Dommage !

Ma note : 13/20