Show More

Résumé

"Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l’intelligence, et même le génie, c’est l’incompréhension."
En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d’hommes et de femmes, tous passagers d’un vol Paris - New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte.
Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n’imaginait à quel point c’était vrai.

Roman virtuose où la logique rencontre le magique, 'L’Anomalie' explore cette part de nous-même qui nous échappe.
(Quatrième de couverture de l'édition Gallimard)

Mon Commentaire

Les Prix Goncourt se suivent et ne se ressemblent vraiment pas, c’est d’ailleurs souvent cela qui en font le charme ! Avec ‘l’Anomalie’, Prix Goncourt 2020, roman dystopique signé par Hervé Le Tellier, on se demande bien où nous allons être emmenés. Une chose est sûre : nous sommes transposés dans un futur très proche – presque du passé récent / présent aujourd’hui, le roman ayant été publié en 2020. En effet, dans une première partie, l’auteur nous présente toute une série de personnages dont les existences n’ont apparemment pas grand-chose en commun : pas plus l’âge, le sexe, l’âge, le métier, l’origine, la nationalité ne les rapprochent, si ce n’est qu’ils ont tous été passagers du vol Air France AF006 Paris- New York en mars 2021 qui essuie une tempête mémorable… On y rencontre, entre autres, un tueur à gages accessoirement bon père de famille, un romancier suicidaire, une avocate redoutable, une pop star nigériane, une petite fille inséparable de sa grenouille, ou encore un malade atteint du cancer en phase 4 … Ainsi on se croirait en fait plutôt dans une série policière anglo-saxonne avec histoire à tiroirs que dans un véritable roman. D’ailleurs, à la manière de ces séries, on constate vite - et on ne peut que le regretter - que les personnages qui nous sont présentés manquent singulièrement d’épaisseur et leurs personnalités de profondeur…

Hervé Le Tellier prend le parti ensuite de nous exposer plusieurs explications pseudo scientifiques sur la raison de ce qui relie ces 11 personnages et les fait être confrontés à quelque chose de parfaitement surnaturel, difficilement compréhensible Dans une dernière partie, le romancier nous emporte dans un monde totalement rationnel : celui dans lequel chacun des passagers du vol se retrouve nez à nez devant leur véritable double en juin 2021…

Outre l’originalité de son ouvrage, on peut reconnaître à Hervé Le Tellier le talent de nous emmener à travers de ces différentes histoires comme dans un roman policier. De plus il offre parallèlement la possibilité de faire un parcours introspectif sur notre propre vie. Il nous permet d’explorer la thématique de la confrontation à soi et joue avec nos certitudes pour nous interroger sur notre place dans la société. Mais le passage d’un personnage à l’autre et de son double à un autre est assez déroutant tant on a du mal à réaliser la faisabilité d’une telle chose. Tout cela est mis en scène dans des contextes particuliers qui laissent également dubitatifs, d’autant qu’en plus s’ajoutent des mouvements de contestations au sein desquels s’initient des actions répressives violentes…Alors certes, comme dans un polar, on a envie de comprendre le pourquoi des choses et le livre se lit finalement assez vite. Mais au total et malgré quelques passages humoristiques, on regrette que la réflexion sociétale sur des sujets aussi variés que l’environnement, la religion, la guerre, la maladie, les abus sexuels ou les relations amoureuses soit un peu trop alambiquée et qu’on se perde dans des réflexions pas forcément très crédibles.

Ma note : 13/20

photo France Inter.fr