Acteurs 

Catherine Deneuve

Kacey Mottet Klein

Oulaya Amamra

Stéphane Bak

Kamel Labroudi

Mohamed Djouri

Synopsis

Muriel est folle de joie de voir Alex, son petit-fils, qui vient passer quelques jours chez elle avant de partir vivre au Canada.  Intriguée par son comportement, elle découvre bientôt qu’il lui a menti. Alex se prépare à une autre vie. Muriel, bouleversée, doit réagir très vite…

Mon commentaire

Printemps 2015, quelque part dans les Pyrénées Orientales… Muriel (Catherine Deneuve) dirige un centre équestre avec une petite équipe, dirigée par Youssef (Mohamed Djouri), son associé. La vie s’écoule tranquillement jusqu’à l’arrivée d’Alex (Stacey Mottet Klein), le petit-fils adoré de Muriel qui vient lui rendre visite avant de partir pour le Canada. Celui-ci est également ravi de retrouver Lila (Oulaya Amamra) jeune fille avec laquelle il a été élevé, qui travaille de temps à autre au centre et qui est devenue sa petite amie.
À peine installé, Muriel trouve le comportement d’Alex un peu mystérieux, d’autant qu’elle constate par le fait qu’il s’est converti à l’islam...
Pour son nouveau film, André Téchiné retrouve une fois de plus son actrice fétiche Catherine Deneuve, endossant superbement le rôle de cette grand-mère aimante qui va entamer le dur chemin de la découverte des choix extrêmes de son petit-fils, avec lequel elle entretient des liens d’autant plus étroits depuis la mort de la mère de ce dernier. Et Muriel va devoir entreprendre un périple douloureux pour faire face à ses découvertes.
L’intérêt essentiel de cette histoire - qui se situe durant la période pendant laquelle les recrutements djihadistes allaient bon train sur Internet - est de montrer que tout un chacun pourrait se trouver confronté à une situation similaire. Auprès des siens, il est difficile de couper le cordon familial et de se contenter de faire porter la responsabilité à une société déshumanisée. Est-ce une raison pour baisser les bras ? Non, Techiné nous confirme que c’est le rôle de chacun de rester en alerte vis à vis des siens dès qu’on détecte des changements subits de comportement ou d’attitude. Il est important aussi de connaître mieux les fréquentations des siens, sans pour autant devenir systématiquement suspicieux...Mais surtout, il est essentiel de garder le dialogue, comme Thomas Bidegain l’avait précédemment brillamment montré dans son film « Cowboys ».
Mais ce qui est dommage ici, c’est que la démonstration est un peu lourde et trop ‘mécanique’. On sait combien le metteur en scène est attentif à l’étude des relations entre êtres humains ; cependant, dans cette histoire rien ne semble très spontané ni très prenant sentimentalement, d’autant que le film pâtit de longueurs et de circonvolutions inutiles. Même si le film aborde un sujet contemporain épineux et malgré tout le talent de Catherine Deneuve, on reste un peu à l’écart du drame. Stacy Mottet Klein et Oulaya Amamra ont de plus du mal à nous convaincre dans leurs rôles de ces deux jeunes gens radicalisés pris dans un engrenage qui les dépasse.

Ma note : 12/20