Show More

Acteurs 

Film d’animation avec les voix de

Sergi Lòpez

Gérard Hernandez

Bruno Solo

Silvia Perez Cruz

Davis Marsais

François Morel

Valérie Lemercier

Synopsis

Le film fait partie de la Sélection Officielle Cannes 2020.

Février 1939. Submergé par le flot de Républicains fuyant la dictature franquiste, le gouvernement français les parque dans des camps. Deux hommes séparés par les barbelés vont se lier d’amitié. L’un est gendarme, l’autre est dessinateur. De Barcelone à New York, l'histoire vraie de Josep Bartolí, combattant antifranquiste et artiste d'exception.

Mon commentaire

Qui est Aurel, le réalisateur du très réussi même si austère film d’animation ‘Josep’ ? C’est en fait un dessinateur et caricaturiste français, qui travaille pour le Monde et Le canard Enchaîné. A son actif, une vingtaine d’ouvrages, dont 2 BD documentaires. ‘Josep’, son premier long métrage, traite d’une période de l’histoire de France - et d’Espagne – peu connue et peu reluisante : celle qui commence outre Pyrénées côté Méditerranée en février 1939, lors de la fuite de plusieurs centaines de milliers de Républicains espagnols, anarchistes ou communistes face à la dictature de Franco.

Loin d’être une fiction, avec ‘Josep’, Aurel de façon très subtile rend hommage par le dessin à l’un de ses pairs, le caricaturiste et artiste d’exception catalan Josep Bartoli, combattant antifranquiste qui a été gardé en rétention de longs mois dans un des camps de concentration du côté de Rivesaltes. Sa survie ne tient qu’au fait que parmi les policiers en charge de surveiller le camp, il en rencontrera un avec lequel il tissera petit à petit des liens d’amitié.

On a compris depuis longtemps que le film d’animation n’est évidemment plus un genre réservé exclusivement aux enfants. ‘Josep’ est de facto plutôt austère – on est loin des réalisations Disney ou autres créations de Miyazaki -, car il s’agit plutôt d’un enchaînement d’esquisses souvent en noir et blanc qui rappellent le travail de Bartoli. Néanmoins, ces dessins sont saisissant de réalité et confèrent au film un aspect particulièrement touchant et poignant, notamment dans la façon dont est relatée l’amitié entre le policier et le dessinateur.

‘Josep’ est sans conteste un film très original qui nous apporte un éclairage intéressant sur cette France coloniale et raciste dont les actes peinaient à se démarquer des ceux perpétrés par l’Allemagne nazie qui allait lui déclarer la guerre quelques mois plus tard. A noter également une bande originale de nature à faire frissonner...

A découvrir.

Ma note :  16/20