Show More

Au Théâtre du Rond Point jusqu’au 18 novembre 2018

de Jacques Gamblin et Thomas Coville

Avec Jacques Gamblin

 

Résumé

Je ne te lâcherai pas.


Pendant trente jours, Jacques Gamblin communique avec son ami Thomas Coville, navigateur qui tente le record du tour du monde à la voile en solitaire. Dans cette aventure, la poésie donne forme à la force vitale qui peut unir un homme à un autre, l’amitié.

Mon commentaire

Pour son nouveau spectacle, Jacques Gamblin nous entraîne dans un one man show, tiré des échanges qu'il a eus un mois durant avec son ami navigateur Thomas Coville, parti pour un nouveau tour du monde à la voile. Leur amitié est de longue date: Jacques adopte l'idée d'adresser au quotidien à son ami dont il suit à distance les déplacements du multicoque un courriel, dans lequel il lui communique toutes sortes de nouvelles. Mais sans pour autant être sûr que Thomas puisse les recevoir et donc les lire, tant les conditions de réception peuvent s'avérer inégales et hasardeuses.Pendant 30 jours, Jacques nous lit au quotidien le contenu de ses messages: souvent des anecdotes intimes liées à sa vie privée mais surtout professionnelle. C'est comme s'il voulait prouver au navigateur que bien qu'il soit "sorti " du monde et peut être en train de naviguer vers les antipodes , il était normal qu'il soit tenu au courant du quotidien d'un ami proche…

Jacques Gamblin nous ravit en nous livrant le contenu de ses courriels, car en transmettant ces messages anodins, il prouve au navigateur solitaire que leur amitié n'est pas distendue malgré une distance allant croissant...et d'une localisation uniquement vaguement supposée !

Seul sur scène pendant une bonne heure et demie, Jacques Gamblin nous prouve une fois de plus qu'il est un artiste polymorphe, aussi à l'aise dans la poésie et la douceur, que dans l'humour et même dans la danse. Sa silhouette souple parcourt à plusieurs reprises l'intégralité de la scène du théatre avec une fluidité et une légèreté incroyable. On appréciera aussi une mise en scène originale et la qualité des décors très sobres qui sont utilisés pour exprimer à la fois l'immensité de l'océan, mais aussi faire ressentir la véritable solitude que peut éprouver un navigateur...D'autant que malgré la une expérience confirmée, rien ne peut jamais être prévu dans son intégralité lorsqu'on se trouve confronté à la puissance et à l'exigence des éléments naturels. Même avec les matériaux et les techniques les plus sophistiquées…

Ce spectacle est au total une vraie réussite, d'une part compte tenu de l'originalité du propos, mais aussi grâce aux multiples talents de Jacques Gamblin et de son naturel qui ne peut que séduire.

Ma note : 16/20