Show More

Acteurs

Marion Cotillard

Ayline Aksoy-Etaix

Alban Lenoir

Amélie Daure

Stéphane Rideau

Synopsis

Une jeune femme vit seule avec sa fille de huit ans. Une nuit, après une rencontre en boîte de nuit, la mère décide de partir, laissant son enfant livrée à elle-même.

Le film est présenté dans la section Un Certain Regard au Festival de Cannes 2018

Mon commentaire

« Gueule d’Ange », c’est le surnom que Marlène (Marion Cotillard) a donné à sa fille Elli (Ayline Aksoy-Etaix), jolie petite fille de 8 ans. Entre elles existe un amour fusionnel dans lequel il n’y a de place pour personne ; de plus, le père d’Elli est inconnu. Mais Marlène est une femme trentenaire au caractère très faible, en perpétuelle manque de relations physiques avec les hommes, mais surtout profondément alcoolique. Un soir, le drame arrive : à la sortie d’une discothèque, Marlène passablement éméchée met sa fille dans un taxi pour qu’elle rentre à la maison, mais quant à elle disparaît totalement sans laisser de nouvelles... Elli voit ses repères déjà très fragiles s’effondrer et se retrouve livrée à elle-même…
Il s’agit du premier film de Vanessa Filho, qui vient du milieu de la photographie et du clip. Elle a choisi Marion Cotillard pour incarner Marlène, cette femme totalement éthérée et alcoolique, dont on découvre la faiblesse de caractère et l’irresponsabilité totale. Les relations mère-fille sont évidemment de nature assez malsaine, surtout pour Elli qui n’a à sa disposition aucun point de comparaison, ni d’autre repère dans sa vie de petite fille. Sa mère constitue un vrai modèle, qu’elle se met à copier y compris dans ses plus mauvais profils. On se demande d’ailleurs qui de Marlène ou d’Elli est en réalité la plus adulte des deux ?

Le film est certes très bien interprété par une Marion Cotillard surprenante en bimbo décolorée à la cervelle d’oiseau. Cependant ce côté glauque et plutôt malsain met forcément le spectateur mal à l’aise...On relève par ailleurs au fil du récit un certain nombre d’invraisemblances dans le scénario: comment Marlène est-elle devenue cette mère inconséquente, comment parvient elle à acheter tant d’alcool alors qu’elle n’a pratiquement pas de ressources ?
On aurait aussi aimé en savoir un peu plus sur la psychologie du personnage de Julio (Alban Lenoir) auprès duquel se réfugie Elli....
Un film dur et âpre , dans l’esprit des films des frères Dardenne, mais qui souffre d’une certaine lenteur compte tenu de la présence de scènes répétitives et inspire un malaise certain. Cette première réalisation n’est pas inintéressante manque de conviction et se révèle être assez décevant.

Ma note : 12/20