Show More

Acteurs 

Isabelle Huppert

Chloë Grace Moretz

Maika Monroe

Stephen Rea

Colm Feore

Synopsis

Quand Frances trouve un sac à main égaré dans le métro de New York, elle trouve naturel de le rapporter à sa propriétaire. C’est ainsi qu’elle rencontre Greta, veuve esseulée aussi excentrique que mystérieuse. L’une ne demandant qu’à se faire une amie et l’autre fragilisée par la mort récente de sa mère, les deux femmes vont vite se lier d’amitié comblant ainsi les manques de leurs existences. Mais Frances n’aurait-elle pas mordu trop vite à l’hameçon ?

Interdit aux moins de 12 ans

Mon commentaire

Frances (Chloë Grace Moretz), originaire de Boston, vient de perdre sa mère. Pour essayer de se reconstruire, elle travaille à New York dans un restaurant et partage le loft de son amie Erica (Maika Monroe). Un soir, elle trouve dans le métro un sac à main égaré qu’elle trouve normal de rendre à sa propriétaire, une certaine Greta Hedig (Isabelle Huppert). Cette dernière, récemment éprouvée par le décès de son mari, lie rapidement amitié avec Frances comme si leur rencontre fortuite était une vraie chance pour un nouveau départ mutuel. Mais bientôt Frances se rend compte que le personnage de Greta porte une grande part d’ombre plutôt inquiétante…

Sur un scénario qui possède toutefois un sérieux goût de déjà-vu, le réalisateur irlandais Neil Jordan qui revient au cinéma après plusieurs années d’absence réalise néanmoins un thriller plutôt efficace et qui fait froid dans le dos, mettant face à face à face deux personnages de femmes, personnages malheureusement un brin caricaturaux. Mais le film est servi par une très bonne interprétation, d’une part celle de Chloë Grace Moretz dans le rôle de cette jeune femme en recherche d’amour et dotée d’une grande fragilité, mais surtout celle d’Isabelle Huppert dans le rôle de cette femme étrange et prête à tout pour parvenir à se fins. Après des réalisateurs tels que Chabrol, Haeneke ou encore Verhoeven, certains pourront bien entendu reprocher à Isabelle Huppert son choix de se complaire une nouvelle fois dans d’un personnage hautement torturé et cruel - le dernier en date remontant à quelques semaines pour celui de la belle -mère dans le film « Blanche comme Neige »). « Greta » n’est par conséquent pas très novateur, malgré l’horreur et l’angoisse que le film distille, puisqu’ici l’actrice atteint un summum dans la réussite à incarner le mal et montrer la folie de son personnage de psychopathe. Mais c’est également quelque part les limites de cette histoire, puisque l’issue de l’affrontement entre les deux personnages semble un peu trop prévisible. Dommage.

Ma note : 12/20