Show More

 FILM VU EN STREAMING - SELECTION HONG KONG JEWISH FILM FESTIVAL

sortie non déterminée en France

Acteurs 

Vladimir Friedman

Maria Belkin

Evelin Hagoel

Alexander Senderovitch

Synopsis

Victor et Raya Frenkel, voix d’or du doublage de films soviétiques vont émigrer en Israël en 1990, suite à l’effondrement de l’URSS, tout comme des centaines de milliers de Juifs soviétiques. Les tentatives de Victor et Raya d’utiliser leur talent dans ce nouveau pays, vont se solder par un échec. Mais cette nouvelle vie va leur réserver une série d’expériences amusantes, douloureuses et absurdes.

Mon commentaire

Retour dans les années 1990, juste après la chute du ‘rideau de fer’. Du côté russe, cela signifie la possibilité de se déplacer donc surtout de quitter enfin le territoire, et pour certains Juifs de pouvoir émigrer et s’installer en Israël, la Terre Promise. Le film débute d’ailleurs par l’atterrissage à l’aéroport de Tel Aviv d’un avion rempli de passagers russes, qui piaffent d’impatience pour débarquer car ils vont enfin pouvoir vivre en liberté. Parmi eux, on fait donc la connaissance d’un couple de sexagénaires, Victor Frenkel (Vladimir Friedman) et son épouse Raya (Maria Belkin) qui ont l’air de gentils touristes un peu naïfs… Cette scène d’ailleurs s’avère assez cocasse tant le couple se trouve en décalage avec le reste du groupe de passagers…

En vérité, c’est même presque un quasi-émerveillement lorsque Viktor et Raya prennent place à bord d’une Mercédès (un combi !!), véhicule qui les emmène vers l’appartement bien sinistre qui leur a été alloué. Mais le plus difficile leur reste à faire : trouver un emploi…

Cette comédie douce-amère joue talentueusement à la fois sur l’innocence de ce couple qui a idéalisé la vie qu’il projetait d’avoir en Israël, d’autant qu’on met un certain temps pour comprendre – et c’est une excellente idée - quelles étaient leurs professions du temps de leur existence en Russie.

Ce n’est pas que Viktor ou Raya manquent d’enthousiasme et d’envie, mais outre l’âge, la barrière de la langue leur pose vite des problèmes dès lors qu’ils doivent faire acte de candidature…D’où des choix un peu limités, et en tout cas les talents qui ont assuré leur existence jusqu’à présent vont avoir du mal à s’imposer dans les domaines où ils évoluaient !

On ne dira rien de plus de cette jolie histoire sobrement mais très justement interprétée par Vladimir Friedman et surtout la très attachante Maria Belkin. Cette comédie tragi-comique porte forcément à sourire, devant les maladresses et les désillusions, qui vont aller même jusqu’à faire tanguer les relations amoureuses de ce couple qu’on aurait pensé à l’épreuve du temps. Mais on réfléchit aussi sur les difficultés qu’on peut rencontrer lorsqu’on attaque aux deux tiers de sa vie un virage à 180 degrés en matière d’existence, dans un pays où il n’y a pas -encore- d’amis, et pas plus de famille. C’est là qu’on comprend que les priorités de vie des deux côtés du ‘rideau de fer’ n’étaient pas les mêmes. En complément, j’ajouterai de plus que le film rend un bel hommage au cinéma italien et notamment à Federico Fellini, dont on comprend que plusieurs de ses œuvres ont été doublées en russe pour être proposées au public de là-bas.

Ma note :  16/20