Acteurs

Félix Moati

Laetitia Dosch

Christa Théret

Marina Foïs

Guillaume Gouix

Johan Heldenbergh

Synopsis

Après s'être tenu prudemment à l'écart pendant des années, Gaspard, 25 ans, doit renouer avec sa famille à l'annonce du remariage de son père. Accompagné de Laura, une fille fantasque qui accepte de jouer sa petite amie le temps du mariage, il se sent enfin prêt à remettre les pieds dans le zoo de ses parents et y retrouver les singes et les fauves qui l'ont vu grandir... Mais entre un père trop cavaleur, un frère trop raisonnable et une sœur bien trop belle, il n'a pas conscience qu'il s'apprête à vivre les derniers jours de son enfance. 

Mon commentaire

Le réalisateur Antony Cordier nous livre ici un film racontant l’histoire attendrissante d’une famille un peu marginale et assez décalée. Jean Marc (Félix Moati) 25 ans, se voit dans l’obligation de rentrer au « bercail »  comment appeler réellement cette vaste propriété limougeaude un peu délabrée entourée de parcs et vastes terrains transformés en zoo ? La raison de ce retour un peu contraint est le remariage de son père Max (Johan Heldenbergh), homme fantasque et cavaleur, avec Peggy (Marina Foïs), vétérinaire talentueuse attitrée du zoo familial. On y trouve des girafes, des antilopes, des okapis, des buffles, des vautours, des singes, des fauves…mais aussi Coline (Christa Théret), la sœur de Gaspard, jeune femme évanescente perpétuellement drapée dans une peau d’ours dont elle a adopté en partie le mode de vie ! Si elle travaille un peu au zoo, pour l’aider à le diriger réellement, Max compte surtout sur l’aide de son fils aîné Virgil (Guillaume Gouix), qui ne rechigne pas à la tâche.

L’arrivée de Gaspard pour ce mariage est d’autant plus étrange aux yeux de la famille qu’il s’y rend accompagné de la charmante Laura (Laetitia Dosch)- rencontrée par hasard lors de son voyage en train - qu’il va faire passer pour sa petite amie de longue date. Dans le cadre de ce « contrat », Laura, néanmoins intriguée par cette étrange communauté va de son côté faire quelques découvertes révélatrices.

En suivant le quotidien de la vie de cette famille étrange, on a parfois l’impression de partir à l’aventure dans une histoire loufoque dans laquelle chacun éprouve des difficultés à sortir du cocon de l’enfance pour aborder la vie avec ses véritables contraintes. Que ce soit Max, qui malgré son âge et ses problèmes de santé, qui ne parvient visiblement pas à se poser, Coline, sa fille, dont on a du mal à comprendre le comportement à la fois animal parfois cruel, Virgil, le fils responsable qui assure une difficile gestion du domaine et des animaux et Gaspard, finalement, dont on découvrira des talents cachés expliquant mal sa situation professionnelle actuelle: tout dans cette famille est un peu bancal, mais il y règne une atmosphère à la fois remplie de beaucoup de tendresse et de tolérance, que ce soit vis à vis des animaux sans distinction bien sûr mais aussi vis à de l’espèce humaine en général.

On est d’ailleurs porté par la douceur de vivre et les couleurs chaudes qui prédominent pendant une grande partie du film. Certains y verront un film un peu vain, pour ma part la tendresse du metteur en scène vis à vis de ses personnages m’a séduit et a les a rendus attachants, d’autant que l’interprétation se révèle être de qualité.

Ma note : 13/20