Show More

Acteurs

Isabelle Huppert

Gaspard Ulliel

Julia Roy

Richard Berry

Marc Barbé

Synopsis

Tout commence par une tempête de neige. Eva, troublante et mystérieuse, fait irruption dans la vie de Bertrand, écrivain prometteur. Cette rencontre va bouleverser Bertrand jusqu’à l’obsession et le fera glisser jusqu’à sa perte

Mon commentaire

Après Joseph Losey en 1962 - avec Jeanne Moreau dans le rôle d’Eva -, c’est donc au tour de Benoît Jacquot d’adapter le livre de série noire de James Hadley Chase, paru en 1946.

Il s’agit de l’histoire d’un jeune escroc Bertrand (Gaspard Ulliel), devenu par force écrivain à succès après avoir subtilisé à un auteur britannique son œuvre immédiatement après sa mort. Bertrand alors n’était qu’un jeune homme prenant soin de personnes âgées.

Aujourd’hui, son livre est adapté au théâtre et bientôt c’est le succès complet aux cotés de sa fiancée Caroline (Julia Roy) qui lui sert également de coach. Mais son producteur Régis (Richard Berry) le pousse à écrire son nouveau livre: roman, pièce de théâtre ? Bertrand manque forcément singulièrement d’inspiration et va s’isoler dans le chalet de la future belle famille près d’Annecy, d’autant que la pièce va bientôt y être présentée. Bertrand va y faire la rencontre d’Eva, (Isabelle Huppert) pute de luxe qui s’est installé dans le chalet avec l’un de ses clients...Et c’est le coup de foudre ! Bertrand est persuadé qu’il va parvenir à faire flancher Eva en la rendant amoureuse de lui. Cette histoire constituerait également un thème idéal pour le nouveau livre qu’on lui réclame...

Première constatation, le film manque singulièrement d’âme. Difficile de comprendre vraiment ce qui pousse Bertrand à tomber amoureux au premier regard de la sulfureuse Eva, qui de plus s’est installé par effraction dans le chalet de famille ! D’autant que par ailleurs les relations de Bertrand et de sa fiancée semblent à première vue plutôt sereines.

Isabelle Huppert dans ce film retrouve ici un rôle dans lequel on l’a déjà vue de nombreuses fois : celui d’une femme aguicheuse et sans scrupules qui exerce un métier, sans arrière pensée, hormis celle de sauver celui qu’elle aime  Mais était il nécessaire de l’affubler d’une perruque brune pour la rendre plus séduisante et provocante et plus persuasive?

Le film manque également beaucoup de liant, hormis la scène répétitive d’un TGV qui circule dans un sens puis dans l’autre entre Paris et Annecy devant un paysage de montagne superbe. On aurait aimé voir se créer petit à petit une sensation d’angoisse et de noirceur, celle qui est propre aux romans de James Hadley Chase: il n’y en aura malheureusement aucune. La seule scène un tant soit peu glauque (dans la lignée de l’ambiance traditionnelle des romans de J H Chase) est celle du début du film, un flashback expliquant l’ascension fulgurante de cet étrange écrivain Bertrand.

Tout cela est un peu juste pour faire de ce film une réussite.

Ma note : 10/20