Show More

Résumé

Une journée particulière. Gustavo, père de famille, directeur financier, doit effectuer une présentation importante devant l’état-major de sa multinationale. Des mois de préparation, un tournant pour sa carrière.
Au lieu de l’heure de gloire espérée, la police fait irruption à son domicile, à l’aube. Perquisition, accusation d’homicide volontaire, indices concordants, Gustavo va être placé en garde à vue et traité sans ménagement. Heures sombres, qui vont déstabiliser un cadre supérieur sans histoires et le conduire à redouter le pire pour son avenir.
Son épouse Sophie va mobiliser son réseau et son énergie pour démontrer l’innocence de son mari et préserver leurs deux garçons des conséquences dévastatrices de cette mise en cause.
Mais comment rétablir la balance de la justice dans un univers gouverné par l’émotion et la recherche immédiate d’un coupable ?

Avec un style direct et tendu, Mathieu Menegaux nous livre un roman haletant, une plongée en apnée dans le monde de l’injustice.

Mon Commentaire

Gustavo vit paisiblement avec son épouse Sophie et ses enfants Martín et Daniel dans une villa de la banlieue parisienne chic. Il est cadre supérieur dans une entreprise de santé qui s’apprête incessamment à la nommer Directeur Financier : que demander de mieux pour un fils d’émigrés argentins que la France a accueillis et intégrés ? Hélas pour Gustavo, sa vie va être bouleversée un matin par l’arrivée impromptue de la police à son domicile qui procède à une perquisition. Gustavo est accusé d’une tentative d’enlèvement sur une jeune fille mineure et de l’assassinat volontaire du père de celle-ci sur le parking d’un centre commercial, au cours d’événements survenus 3 ans plus tôt.
Les inspecteurs de police sont formels et différents éléments de preuve récoltés semblent corroborer sa culpabilité. Gustavo totalement désarmé va devoir tenir bon pour prouver son innocence, une fois le déshonneur surmonté et devra compter sur l’esprit combatif de sa femme pour faire face à ces accusations déstabilisantes, à l’attitude de la police puis à celle des réseaux sociaux.
Le troisième roman de Mathieu Menegaux est écrit dans un style direct, voire percutant, donc particulièrement efficace, qui donne au lecteur l’impression de se trouver en plein milieu de l’action à chaque instant. Laquelle action se concentre pour les trois quarts du livre sur une seule et unique journée ! Car heure après heure, on suit à tour de rôle le vécu de Gustavo qui est confronté à une équipe de police très peu empathique et bien décidée à faire tomber le masque de cet homme dont ils sont sûrs qu’il cache son jeu, alternant avec les réactions de son épouse, qui va se battre pour prouver l’innocence de celui qu’elle connaît par cœur et aimé depuis 15 ans...

Mais outre le suspense qui perdure tout au long de l’histoire, l’autre intérêt est que l’auteur nous livre également une analyse méticuleuse mais assez inquiétante des procédures et méthodes utilisées par une police nettement partisane, méthodes pour le moins choquantes : qu’en est-il de la présomption d’innocence dans ce cas ? Et pour clore le tout, Mathieu Ménégaux- même s’il le fait de façon un peu simpliste et caricaturale - nous fait toucher du doigt l’effet dévastateur des réseaux sociaux qui se permettent de croire à des utopies ou de détruire des existences sans autre forme de procès fait vraiment froid dans le dos. Et forcément se la question suivante : que ferai-je si j’étais moi-même le prochain Gustavo ?
Un roman glaçant sur l’injustice à lire d’une seule traite.

Ma note : 16/20

Photo Consultor