Résumé

Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elles devraient l'attendre en sécurité. Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir. Mais arrivé là-bas, il ne les trouve pas. Ce qu'il découvre, en revanche, c'est un monde entre deux mondes pour damnés de la Terre entre deux vies. Dans cet univers sans loi, aucune police n'ose mettre les pieds. Un assassin va profiter de cette situation. Dès le premier crime, Adam décide d'intervenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il est flic, et que face à l'espoir qui s'amenuise de revoir un jour Nora et Maya, cette enquête est le seul moyen pour lui de ne pas devenir fou. Bastien est un policier français. Il connaît cette zone de non-droit et les terreurs qu'elle engendre. Mais lorsque Adam, ce flic étranger, lui demande son aide, le temps est venu pour lui d'ouvrir les yeux sur la réalité et de faire un choix, quitte à se mettre en danger. 

Mon Commentaire

Avant tout, pour ceux qui comme moi l’ignoraient, Olivier Norek n’est pas un écrivain tout à fait comme les autres : comme il l’est précisé dans le livre, Norek est aussi lieutenant de police dans la section Enquête et Recherche du SPDJ 93 (service départemental de la police judiciaire de Seine Saint Denis). On ne s’étonnera donc pas du fait que « Entre deux mondes » ne soit pas qu’un polar banal : tout transpire soit le vécu, soit découle d’informations extrêmement précises et sûres.

Retour en 2016, en plein cœur du conflit syrien. Adam est un ancien flic, devenu agent double qui en fait lutte contre le régime de Bachar El-Assad : sa priorité est de mettre à l’abri sa femme Nora et sa fille Maya, en les envoyant loin du conflit. Il les retrouvera dès que possible …Mais arrivé là-bas, aucune trace d’elles.

Adam se retrouve seul en pleine ‘Jungle’ calaisienne, à l’extrémité d’un monde dont il ignorait l’existence. De l’autre côté de ce monde, il en existe un autre : celui des habitants de Calais, mais aussi de la police, au sein de laquelle vient d’arriver le lieutenant Bastien, qui a dû suivre son épouse Marion, de retour forcé à Calais après le décès de son père…Bastien va de son côté faire rapidement la découverte de cette zone de quasi non droit et de la terreur qui y règne, dans laquelle aucun policier ne peut pénétrer. C’est suite à un assassinat dans la « Jungle » qu’Adam et Bastien vont finalement se rencontrer, le Français étant sollicité par le flic syrien pour lui apporter son aide…Quitte à prendre des risques auxquels il ne s’était pas prédestiné.

« Entre deux mondes » nous emmène donc en plein cœur de la problématique d’immigration. Qui sont en effet ces réfugiés arrivés par vagues sur le continent européen – dont nombre d’entre eux ont aussi perdu la vie lors de leur improbable traversée de la Méditerranée entre Libye et Italie ? Des hommes, des femmes et des enfants venant essentiellement du Moyen Orient et d’Afrique, qui fuient qui les guerres, des conflits ethniques ou religieux souvent barbares, des dictatures, mais aussi simplement la misère. Avec un but, rejoindre l’Eldorado UK – « Youkè » dans la bouche des migrants -, cette terre promise du bout de l’Europe où les attendent des membres de leur famille ou des amis, où le peu d’anglais qu’ils possèdent sera peut-être salutaire…

Si leur arrivée aux Portes de l’Angleterre n’a rien eu d’une sinécure, leur ‘enfermement’ dans une zone où règne saleté, promiscuité, violence n’a rien de bien plus agréable. D’autant que pour passer la frontière, les risques sont extrêmes et les échecs nombreux. Olivier Norek nous livre ici un roman passionnant de bout en bout, qui tient en haleine – Norek n’est pas avare en descriptions horribles alternant avec des phases de suspense intense - en même temps qu’il informe sur les conditions effroyables de survie de ces émigrés, qui sont souvent livrés à eux-mêmes et victimes de ségrégation et de violence en interne. Les personnages du roman sont extrêmement bien dessinés et deviennent particulièrement attachants, quel que soit le côté du monde dans lequel ils évoluent. D’autant que les services d’espionnage se sont infiltrés ! On assiste donc à un véritable choc entre ces deux mondes, dont on a du mal à imaginer comment les uns et les autres vont se sortir pour un avenir meilleur. Faire table rase de cette « Jungle » ne suffira bien entendu pas à régler le problème de l’immigration de masse en cours…

Une fois débuté, vous aurez vraiment du mal à lâcher ce polar palpitant.

"Entre deux mondes" a reçu le prix du polar "les petits Mots des Libraires", le prix de la Ligue de l'Imaginaire Cultura et le Prix du polar du Parisien

Ma note : 16/20

Photo les médiathèques de l'Hers