Show More

Acteurs

Romain Duris

Olga Kurylenko

Fantine Harduin

Michel Robin

Synopsis

Le jour où une étrange brume mortelle submerge Paris, des survivants trouvent refuge dans les derniers étages des immeubles et sur les toits de la capitale. Sans informations, sans électricité, sans eau ni nourriture, une petite famille tente de survivre à cette catastrophe... Mais les heures passent et un constat s'impose : les secours ne viendront pas et il faudra, pour espérer s’en sortir, tenter sa chance dans la brume...

Mon commentaire

Tout ou presque est dit dans le synopsis de ce film : on va juste suivre les manœuvres pour survivre de l’une des familles parisiennes. Matthieu (Romain Duris) vient juste de rentrer de voyage d’affaires et a hâte de retrouver sa femme Anna (Olga Kurylenko) et sa fille Sarah (Fantine Harduin), atteinte d’un syndrome particulier la contraignant à vivre dans une ‘bulle’ stérile. L’arrivée de cette brume mortelle va contraindre Matthieu et Anna à prendre toute disposition pour résister et sauver leur fille…

Le réalisateur canadien Daniel Roby nous livre ici un film d’anticipation, mais qui possède la particularité de nous concerner tous au premier chef. D’abord, par le lieu de l’action, un quartier très ordinaire de Paris, mais aussi par l’activité qui y règne ainsi que par le voisinage, tout cela concourt à ce que nous nous sentions directement concernés. On comprend mieux alors les motivations des actes entrepris par les parents pour essayer de s’échapper.

Au delà de l’angoisse qui monte progressivement, perce par moment également une certaine naïveté salvatrice - celle des voisins âgés - qui permet de détendre l’atmosphère comme si une soupape d’échappement se mettait en marche. Les interprétations de Romain Duris et d’Olga Kurylenko dans leurs personnages respectifs sont tout à fait crédibles, à la fois dans leur tendresse et dans leur humilité. Ils parviennent à maintenir le suspense jusqu’au bout du film.

Ici, s’il ne cherche pas à trouver une explication précise au phénomène de cette brume meurtrière, en revanche le metteur en scène pousse son analyse de l’instinct de survie, à travers différentes générations. On peut apprécier également qu’il n’y a ici pas pléthore d’effets spéciaux, mais il est vrai que certaines vues de Paris englouti sous cette brume sont particulièrement intéressantes.

Un film au titre doux mais à l’atmosphère très étrange et asphyxiante, qu’on suit avec un intérêt certain.

Ma note : 14/20