Acteurs

Kad Merad

Kacy Mottet Klein

Sylvie Testud

Tiphaine Daviot

Synopsis

Joseph ne parvient pas à joindre les deux bouts. Sa petite entreprise d’escroquerie au porte-à-porte, dans laquelle il a embarqué son fils Micka, est sous pression depuis que le propriétaire de l’appartement où vit toute sa famille a choisi la manière forte pour récupérer les loyers en retard. Joseph a plus que jamais besoin de son fils, mais Micka rêve en secret d’une autre vie. Loin des arnaques, loin de son père...…

Mon commentaire

Joseph (Kad Merad) et son épouse Val (Sylvie Testud) sont criblés de dettes. Comment faire pour faire face aux échéances à venir et aux loyers en retard ? D’autant plus que Joseph ne veut pas contrarier sa mère âgée de 80 ans et subvenir aux besoins de sa fille qui va accoucher prochainement, sans situation non plus… Si Val de son côté multiplie les gardes d’enfants, Joseph a mis au point avec son fils Micka (Kacy Mottet Klein) de nombreux petits numéros d’escroquerie qui leur permettent bon an mal an de récupérer quelques euros et de maintenir la famille à flot. Néanmoins, par ailleurs, Micka a une passion : le théâtre. Il envisage sérieusement d’abandonner ses parents à leur -triste- sort pour passer un concours à Paris dans une école de comédiens. Joseph ne peut se résoudre à le laisser faire, d’autant qu’étant titulaire d’un casier judiciaire déjà chargé, il ne peut se lancer à la recherche d’un travail légal et officiel.
Après un nouvelle arnaque organisée par Joseph, Micka décide de tout plaquer pour vivre sa vie...
Comme des rois du metteur en scène Xabi Molia est une comédie douce-amère qui est bâtie sur mesure pour Kad Merad, décidément très à l’aise dans le rôle d’escroc au grand cœur qui compte sur la complicité de son fils pour se sortir de situations inextricables. Et c’est sans nul doute sous cet angle que le film est le plus intéressant. Il met en avant les relations père-fils compliquées mais qui restent primordiales dans la survie de cette famille acculée... Joseph profite de la complicité de ce fils idéaliste mais relativement docile pour aller de l’avant et éviter d’être confronté à ses propres contradictions.
Le jour où Micka l’abandonne, Joseph devient totalement fragile et se lance dans des trafics qui n’ont plus rien d’anodin, et qui finiront par le perdre.
Une comédie globalement plutôt sympathique et qui vaut le détour surtout grâce à l’interprétation pleine de sensibilité de Kad Merad et à celle de Kacy Mottet Klein plein de charme et de candeur.

Ma note : 13/20