Acteurs 

Bouli Lanners

Justine Lacroix

Sarah Henochsberg

Cécile Rémy-Boutang

Antonia Buresi

Synopsis

Depuis que sa femme est partie, Mario tient la maison et élève seul ses deux filles. Frida, 14 ans, lui reproche le départ de sa mère. Niki, 17 ans, rêve d'indépendance. Mario, lui, attend toujours le retour de sa femme.

Mon commentaire

Armelle (Cécile Rémy-Boutang)) a besoin de prendre du recul dans sa vie de couple : elle demande à son mari Mari (Bouli Lanners) de lui laisser un peu de temps pour « faire le point » et vivre en dehors de la maison. Soucieux de préserver leur bonheur conjugal et amoureux comme au premier jour, Mario accepte la séparation temporaire et s’engage à s’occuper de leurs deux filles, Niki (Sarah Henochsberg), lycéenne de 17 ans qui rêve d’autonomie et Frida (Justine Lacroix), 13 ans, en pleine ébullition et qui découvre à peine les turpitudes de l’adolescence. Bien que Mario, afin de reprendre pied, ait rejoint un groupe de personnes en besoin de se confier et de partager ses émotions, les relations entre Mario et ses filles sont compliquées. D’autant qu’elles ne comprennent pas du tout ce qui a suscité le départ de leur mère.  Et les appels au secours de Mario vis-à-vis de sa femme restent sans réponse...
Claire Burger pour son premier long métrage en solo nous livre un film de qualité, à mi-chemin entre réalité et fiction, entre chronique sociale et analyse psychologique, délivrant une belle sensibilité. Le lieu choisi par la réalisatrice lorraine est toujours la ville de Forbach, en arrière-plan, pas forcément la cité la plus riante … « C’est ça l’amour » est d’abord un constat sur l’évolution des sentiments dans un couple qui partage tout au quotidien depuis 20 ans. Mais c’est aussi toute la difficulté pour un père de faire son autocritique pour s’expliquer le pourquoi de la séparation et tenter de se juger à l’aune des heurts qui se multiplient avec ses filles. Pourtant il a toujours voulu montrer combien il les aime et a essayé en vain de faire tout son possible pour leur bonheur ! C’est aussi le droit de recevoir tendresse et attention de la part d’une personne extérieure quand un couple vient à se déchirer. Voilà pour les parents, mais pour les enfants, cela recouvre aussi le récit des expériences maladroites lorsqu’elles ont envie de connaître l’amour avec un(e) partenaire, sans savoir précisément doser l’idée de s’attacher, ou pas !
Alors, c’est quoi l’amour ? C’est tout ça, un truc très compliqué, difficile à gérer y compris par un père de famille. Aux côtés d’actrices non professionnelles, Bouli Lanners, acteur reconnu des critiques et des cinéphiles mais peu connu du grand public, est un père qui inspire la pitié tant il est gentil, pitoyable car impressionnant de délicatesse, de tendresse et de petites attentions pour son entourage. Les scènes s’enchaînent et paraissent avoir été écrites sur mesure pour lui. Ce premier film de Claire Burger (après « Party Girl » qu’elle avait coréalisé et qui a reçu la Caméra d’Or au dernier Festival de Cannes) est extrêmement touchant et est à découvrir sans faute.

Ma note : 16/20