Acteurs

François Civil

Olivier Rabourdin

Manon Azem

Samuel Jouy

Narcisse Mame

Synopsis

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

 

Tête brûlée, accro aux sensations fortes, Tony ne vit que pour une seule chose : devenir pilote professionnel de moto superbike. Jusqu'au jour où il découvre que la mère de son fils est liée à la pègre manouche. Seule issue pour la sortir de cet engrenage : mettre ses talents au service des truands. Pilote de circuit le jour, go-faster la nuit, Tony est plongé dans une spirale infernale qui le mène au bord de la rupture…

Mon commentaire

Tony (François Civil) est passionné de moto superbike ; cette passion a fait que Leila (Manon Azem), la mère de son fils, l’a quitté. Cependant, il se rend compte par hasard que celle-ci, pour arrondir ses fins de mois, est entrée en rapport avec la pègre gitane. Alors qu’elle est victime du vol d’un petit stock de drogue qu’elle cachait chez elle, pour éviter le pire et la protéger avant tout, Tony accepte de devenir un de leurs complices en guise de dédouanement. Les frères manouches Miguel (Olivier Rabourdin) et Jordan (Samuel Jouy) l’engagent pour des missions de go-fast la nuit, alors que le jour il partage ses heures entre un emploi à mi-temps de salarié et des courses pour devenir pilote professionnel ! Difficile pour Tony dans ces conditions de résister très longtemps…

Si le scénario semble somme toute assez mince, on n’est néanmoins emporté par la réussite du réalisateur Yann Gozlan en matière de mise en scène des courses poursuites très impressionnantes -essentiellement nocturnes - qui se déroulent à des vitesses supérieures à 200km/heure. Cette maestria nous attache à nos sièges et nous projette littéralement à l’intérieur du casque de Tony. Le polar fait mouche tant on se prend au jeu de cette spirale infernale, alors que la tension monte progressivement avec une tension à fleur de peau. Ajoutons que l’interprétation de François Civil est un sans faute, que ce soit dans la montée en adrénaline durant les courses que lorsqu’il reprend tant bien que mal un rythme de vie plus normal.

Amateurs d’émotions et de sensations fortes, montez en selle !

Ma note : 15/20